Kap dream aux portes de la gloire

Autres informations / 05.11.2011

Kap dream aux portes de la gloire

Grand Prix d’Automne (Gr1)

Le Grand Prix d’Automne (Gr1) est amputé cette année de           son      champion        Questarabad (Astarabad), malheureusement

disparu au printemps. Le crack de Marcel Rolland a marqué cette épreuve de son

empreinte. Il est le seul champion moderne à avoir réussi le triplé Prix de

Compiègne-Prix Carmarthen-Grand Prix d’Automne et l’a même réalisé deux fois de

suite, en 2009 et 2010. Il laisse un grand vide cette année, mais un autre

champion est prêt à prendre sa relève, kap         

Dream (Kapgarde), qui a triomphé dans le Prix Carmarthen (Gr3) avec beaucoup de

classe. Ce jour-là, le protégé de Joël Boisnard s’engageait pour la première

fois dans une course de Groupe et il a pulvérisé l’opposition, laissant son

premier poursuivant, La segnora (Turgeon), à 

plus de cinq longueurs. Pendant un temps, Kap Dream a été préféré sur les gros

obstacles.       

Mais son entourage a changé son fusil d’épaule et reste

désormais sur les "balais". Le roi Questarabad est mort, vive le roi

Kap Dream !

 

La "ligne" du Prix Carmarthen

épreuve préparatoire de référence, le Prix Carmarthen voit

six de ses participants au départ du Grand Prix d’Automne. Les cinq premiers

sont de la partie et vont tenter de contester la supériorité de Kap Dream. C’est

la jument La Segnora qui emmène l’opposition. Dauphine du champion, elle avait

été aussi dauphine de Vitray (Morespeed) dans le Prix de Compiègne (Gr3).

saphir River (Slickly) avait pris la troisième place du Prix Carmarthen pour sa

première tentative dans une épreuve de Groupe et peut montrer des progrès. Il

va ensuite passer sur le ring d’Arqana, aux ventes d’obstacle le lundi 14

novembre à Deauville.

 

Le challenge de katenko

Sur les onze partants de cette épreuve, six ne sont âgés que

de 5ans. C’est le cas de La Segnora, Arrêt station (Johann Quatz), qui retrouve

le niveau Groupe après s’être endurcie dans les handicaps, mais aussi de

katenko ???(Laveron). Le protégé de Jehan Bertran de Balanda n’a jamais couru à

ce niveau et tente un véritable coup de poker.

Il vient d'effectuer une excellente rentrée dans le Prix

Grandlieu, où il n’a été dominé qu’à la dernière haie par saint du Chenet

???(Poliglote). Katenko devrait être largement favorisé par l’assouplissement

de la piste et peut créer une très bonne surprise, d’autant que la tenue est

une vertu qui est innée dans ses gènes.