Khayance, une élève douée mais dissipée

Autres informations / 05.11.2011

Khayance, une élève douée mais dissipée

Prix Agenois

Avec   khayance (Kahyasi), il faut avoir un cœur bien

accroché. La pouliche est en effet dissipée dans ses parcours, mais sa force,

c’est aussi de pouvoir rapidement corriger  ses  er-

reurs. Elle nous l’a démontré dans le Prix Agenois. Auteure

d’une faute à l’oxer et surtout à la rivière des tribunes, où elle a sauté

"gros", la protégée de Yannick Fouin n’en a pas moins progressé au

dernier passage en face. Sur le plat, ses rivaux n’ont pu la rejoindre, même

si, une fois en tête, elle a eu tendance à attendre les attaques. Son

entraîneur nous a confié :

« C’est une pouliche qui est un peu brutale et brouillonne

dans ce qu’elle fait. Ses fautes auraient pu nous coûter cher. Mais elle a

beaucoup d’action et a réussi à repartir. Elle a besoin de se remettre en question

sur ce qu’elle fait. On va attendre de voir comment elle rentre de sa course

pour décider de la suite de son programme, d’autant que c’est une pouliche

légère. Elle devrait rester sur Enghien pour le moment. » David Powell, qui

gère les intérêts de Madame Magalen Bryant, propriétaire de Khayance, a ajouté

: « Elle pourrait courir le Prix Roger de Minvielle (L) ou recourir sur les

haies dans le Prix Général de Saint-Didier (Gr3), car elle est brouillonne. »

Surprenante, Khayance compte maintenant trois succès : deux en haies et le

premier obtenu en steeple dans ce Prix Agenois.