La finale des 2ans

Autres informations / 05.11.2011

La finale des 2ans

Breeders’ Cup Juvenile (Gr1)

LA FINALE DES 2ANS

Point d’orgue de la saison pour les 2ans, le Breeders’ Cup

Juvenile (Gr1) promet de façon quasi systématique à son lauréat un Eclipse

Award en fin d'année. Il permet également au cheval gagnant d’être, durant

l’hiver, le favori du prochain Kentucky Derby (Gr1). Cela d’autant plus que les

deux épreuves se déroulent sur le même site, l’hippodrome de Churchill Downs.

 

LE "PAPIER" DE LA COURSE

À moins qu’il ne vienne d’Europe – ce qui reste rare – le

lauréat du Breeders’ Cup Juvenile est quasiment toujours passé par l’une des

trois courses suivantes : les Champagne Stakes, le Breeders’ Futurity ou les

Norfolk Stakes.

Ces épreuves sont un bon point d’appui et ont été remportées

respectivement par Union Rags (Dixie Union), Dullahan (Even the Score) et

Creative Cause (Giant’s Causeway).

 

 

 

 

UN DIRT TRES DIRT, ET UN GAZON FERME…

Jeudi, il a beaucoup plu à Louisville et sur l’hippodrome de

Churchill Downs. À tel point que le matin, le gazon a été fermé, et les chevaux

européens qui devaient s’y exercer ont dû se contenter de "jogger"

sur le dirt, au grand désarroi de Sir Michael Stoute, qui avait prévu de

travailler sea Moon (Beat Hollow) sur la piste en gazon. strong suit (Rahy) et

Elusive kate (Elusive Quality) étaient dans le même cas. Richard Hannon Jr. a

même accusé les responsables de l’hippodrome de traiter les entraîneurs

britanniques comme des "citoyens de seconde classe". Ce n’est pas la

première déconvenue américaine pour Sir Michael Stoute, qui avait déclaré

workforce (King’s Best) non-partant l’an dernier, en raison de l’état de la

piste. Mais Richard Hannon Jr. était le plus virulent, expliquant : « C’est

inadmissible, et je comprends maintenant pourquoi mon père ne veut pas venir

aux étatsUnis. Cela nous a coûté 120.000 £ pour emmener Strong Suit courir ici.

Il a plu un peu ce matin [lire jeudi], mais rien de très sérieux, et je

n’arrive pas à croire qu’on n’ait pas le droit de travailler sur le gazon.

Notre plan était de donner une ouverture au cheval avec Richard Hughes en

selle, mais ce n’est pas possible. Nous ne le travaillerons en aucun cas à

vingtquatre heures de la course. Notre routine est ruinée. Ils nous ont dit

qu’on pouvait travailler sur le dirt, mais la piste était pleine de grandes

flaques, et donc dangereuse… »

 

Parmi ses trois-là, la préférence va à Union Rags. Il a très

bien gagné sur le dirt de Belmont, qui est la surface se rapprochant le plus du

dirt de Churchill Downs.

L’Europe sera représentée via Aidan O’Brien qui aura deux

partants. Tous deux sont gagnants de Groupes en Angleterre, mais dans les lots

qui semblent bien moyens… Crusade (Mr Greeley) a créé la surprise dans les

Middle Park Stakes (Gr1), tandis que Daddy Long Legs (Scat Daddy) a remporté

les Royal Lodge Stakes (Gr2). Ce dernier appartient à la première production de

scat Daddy, meilleur fils nord-américain de Johannesburg, avec qui Aidan

O’Brien avait remporté le Breeders’ Cup Juvenile en 2001.

 

 

CHANTAL SUTHERLAND, L’ATOUT MARKETING DU "CLASSIC"

Le "Classic" reste la course préférée des Américains,

et cette année encore, les organisateurs ont organisé leur campagne de

promotion autour de cette épreuve. Pas de Zenyatta cette année. Il fallait bien

lui trouver un suppléant. Une suppléante en l’occurrence, puisque c’est la

"jockette" Chantal Sutherland, associée à Game on Dude (Awesome

Again) dans le "Classic", qui attire toutes les attentions. Chantal

Sutherland, qui joue les actrices et les top-models à ses heures perdues, a

effectué ses débuts à Churchill Downs jeudi, et même si elle n’a pas passé le

poteau en tête, la Canadienne a gagné la course aux autographes et interviews.

Bob Baffert lui fait confiance pour piloter Game on Dude, avec qui elle vient

de gagner les Goodwood Stakes (Gr1) à Santa Anita. « Je lui ai dit que si elle

n’avait pas été un bon jockey, elle n’aurait pas monté le cheval, confie

l’entraîneur. Je ne l’ai pas choisie parce qu’elle est glamour ou pour la

publicité que cela pourrait faire. Je l’ai choisie parce qu’elle s’entend bien

avec le cheval. » Chantal Sutherland tentera de rejoindre Julie Krone au

palmarès des femmes ayant réussi à s’imposer dans une course du Breeders’ Cup.

Mais pour elle, le plus dur est déjà fait. « Il y a longtemps, on m’avait dit

de me couper les cheveux, et de me comporter comme un garçon si je voulais

réussir dans ce sport, explique-t-elle. Je voulais une selle rose mais on me

l’avait interdit. Alors j’avais dit que le jour où je serai bonne, j’aurai une

selle rose. C’est maintenant le cas ! » Chantal Sutherland a récupéré la monte

de Game on Dude lors du Santa Anita Handicap (Gr1), en mars dernier, parce que

ses précédents jockeys ne pouvaient pas faire le poids. Elle a gagné d’un nez,

après une longue enquête des commissaires. Elle est devenue la première femme à

gagner cette course célèbre aux états-Unis, mais a dû être escortée pour

rentrer aux vestiaires, tellement la décision des commissaires a été

controversée. « Je voulais effectuer mes débuts aux états-Unis en boulet de

canon. Je ne me suis pas loupée ! » Les courses américaines l’ont adoptée, et

on la verra prochainement à l’écran dans la série Luck.