La soiree demarre doucement

Autres informations / 05.11.2011

La soiree demarre doucement

Breeders’ Cup Marathon (Gr2)

LA SOIREE DEMARRE

DOUCEMENT

Première épreuve de la soirée de samedi, le Breeders’ Cup

Marathon est, de loin, la moins spectaculaire. Inaugurée en 2009, cette épreuve

se courait initialement sur 2.400m, avant d’être amenée, un an plus tard, sur

la distance de 2.800m. C’est l’épreuve la plus longue du Breeders’ Cup.

 

LE "PAPIER" DE LA COURsE

Vu de France, cette épreuve est très limpide. Troisième du

Gold Cup d'Ascot (Gr1), Brigantin (Cozzene) n’a qu’à boucler le parcours pour

s’imposer. Attention tout de même, car cette épreuve se court sur le dirt, une

surface que va découvrir le pensionnaire d’André Fabre. Le maigre passé de la

course montre aussi qu’il faut se méfier des européens qui apparaissent comme

des "péno" dans cette course. En 2009, sixties Icon – gagnant du St

Leger de Doncaster (Gr1) – y a été battu et, l’an dernier, les européens y ont

sombré également.

Néanmoins, il reste difficile de trouver une véritable opposition

à Brigantin. Le Breeders’ Cup Marathon ne passionne pas grand monde aux

états-Unis et on y court plus par dépit que par envie…

Le bon coup dans cette course est peut-être Pleasant Prince

(Indy King). Il avait montré des moyens l’an dernier et avait été jugé digne de

courir le Breeders’ Cup Classic (Gr1). Après un passage au fond du trou en

début de saison, il vient de gagner facilement une course à conditions à

Belmont, sur le dirt.