Les aqps à l’honneur dans le prix la haye jousselin

Autres informations / 08.11.2011

Les aqps à l’honneur dans le prix la haye jousselin

La race

AQPS a été pensée dans le but de créer un sauteur parfait. Dimanche, dans le

Prix La Haye Jousselin (Gr1), la plus belle course d’obstacle de l’automne, les

chevaux AQPS ont trusté les trois premières places du podium.

UNE RACE

DE GRANDS SAUTEURS

Si les

chevaux de race AQPS sont de plus en plus proches du sang, il existe tout de

même des souches de référence, qui ont façonné de nombreux champions au fil des

années. Ce qui nous fait penser aussitôt à Al Capone II (Italic), vainqueur à

sept reprises du Prix La Haye Jousselin. Il est le meilleur ambassadeur de sa

race, ainsi que toute sa famille, élevée par les Cyprès, sur plusieurs

générations. On y compte aussi les champions The Fellow, Ucello II, Nupsala…

Autant de champions qui ont marqué l’histoire des courses, tant en France à Auteuil,

qu’en Angleterre à Cheltenham.

UN TRIO

INÉDIT DEPUIS 1996

Voir

trois chevaux de race AQPS prendre les trois premières places du podium du Prix

La Haye Jousselin n’était plus arrivé depuis quinze ans. Les héros dominicaux

Rubi Ball (Network), Rhialco (Dom Alco) et Quarouso (Lavirco) ont marché sur

les traces de Al Capone II, Baccarat Collonges et Val d’Alône, qui avaient fini

aux trois premières places de cette même épreuve en 1996. Mieux encore, cette

année-là, les chevaux de race AQPS avaient même trusté les cinq premières

places du classement, grâce aux accessits de Algan et Cumberland.

TROIS

PRODUITS ISSUS DE TROIS ÉTALONS NATIONAUX

Outre le

fait qu’ils soient de race AQPS, les trois premiers du Prix La Haye Jousselin

2011 sont tous issus d’étalons qui faisaient la monte en France aux Haras

nationaux. Rubi Ball est un fils de Network. Il officie dans la station de

Treban, également patrie de François Rohaut. Dom Alco, le père de Rhialco, est

malheureusement disparu. Il a exercé son métier de reproducteur à la Clayette

et à Cercy-la-Tour.  Enfin, Lavirco, lui

aussi disparu, a conçu Quarouso au Haras national du Pin.