Les ventes de dispersion, un vrai booster

Autres informations / 11.11.2011

Les ventes de dispersion, un vrai booster

Seth

Hancock, de Claiborne Farm, a acheté le top price de la session de mercredi à

Keeneland. Il s’agit d’une jument provenant de la dispersion de Ned Evans,

Quiet Now (Tiznow), qui a atteint les 1.850.000 $. « Je voulais une jument de

cette famille depuis longtemps, a commenté Seth Hancock, mais j’ai été battu

plusieurs fois, plus tôt, par Ben Leon. » Quiet Now est une soeur de Saint Liam

(Saint Ballado), cheval de l’année aux États-Unis et étalon influent. Seth

Hancock avait été battu sur le lot 746, Minishaft (Mineshaft), acquise pour

620.000 $ par Shel Evans. Il est évident que la dispersion de l’élevage Spring

Hill Farm a réellement boosté cette vente mixte : quatre des cinq meilleurs

lots de ce mercredi provenaient de cette dispersion. Les indicateurs sont donc

en hausse significative. Le C.A. généré par les deux dispersions représente 70

% du total du book 1. Les chevaux issus de ces dispersions ont atteint le prix

moyen de 969.934 $, contre 239.633 $ pour les chevaux "hors

dispersion".