My miss aurelia domine de la tête et des epaules

Autres informations / 05.11.2011

My miss aurelia domine de la tête et des epaules

 

Breeders’ Cup Juvenile Fillies (Gr1)

MY MISS AURELIA

DOMINE DE LA TÊTE ET DES EPAULES

L’arrivée du Breeders’ Cup Juvenile Fillies (Gr1) ne peut

pas être plus limpide. Les trois pouliches invaincues au départ, les trois

favorites, ont trusté les trois premières places. C’est My Miss Aurelia (Smart

Strike) qui s’est montrée la plus forte en utilisant sa tactique de

prédilection, la course en avant. Pourtant, elle a été immédiatement contrée au

départ. Alors que la pouliche de Steve Asmussen tentait de se positionner en

tête du peloton, Miss Neta (Street Sense) n’a pas lâché sa place en tête. Le

jockey de My Miss Aurelia a alors fait preuve de sang froid et n’a pas

contraint sa pouliche à se mettre dans le rouge. Habituée à courir à vive

allure, elle a suivi à son rythme puis est entrée en tête dans la dernière

ligne droite, moment où l’animatrice a coincé. My Miss Aurelia a accéléré

progressivement et a rapidement créé un écart décisif sur le reste du peloton.

« Elle est très spéciale, a confié Steve Asmussen. Nous sommes très fiers

qu’elle soit née à Stonestreet Stables, et que Georges Bolton l’ait achetée

yearling. Elle a dominé la course d’un bout à l’autre, et elle a réalisé une

performance extraordinaire. » Les deux autres invaincues de l’épreuve, Grace

Hall (Empire Maker) et wemissfrankie (Sunriver) ont fait ce qu'elles pouvaient

pour revenir, mais n’ont rien pu faire contre le rouleau compresseur de Steve

Asmussen. « Je suis très content, confie Tony Lutrow, l’entraîneur de Grace

Hall. On a été battu par une pouliche exceptionnelle, mais on a battu toutes

les autres. My Miss Aurelia est la meilleure 2ans actuellement, mais peut-être

que Grace Hall sera la meilleure à 3ans. »

Il y avait deux pouliches européennes au départ, Questing

(Hard Spun), présentée par John Gosden, et Homecoming Queen (Holy Roman

Emperor), la protégée d’Aidan O’Brien. La première nommée a bénéficié d’un bon

parcours au sein du peloton côté corde. Un peu gênée dans le dernier tournant,

elle s’est toutefois bien relancée dans la phase finale et a pris une bonne

cinquième place. Quant à la pouliche irlandaise, elle n’a jamais été en course

et a toujours évolué à distance du peloton.