Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix bournosienne (gr3) : princesse kap offre un premier groupe a paola beacco

Autres informations / 06.11.2011

Prix bournosienne (gr3) : princesse kap offre un premier groupe a paola beacco

 « C'est une grande joie de gagner mon premier

Groupe avec "ma petite princesse". » Paola Beacco est rayonnante

après son succès dans le Prix Bournosienne (Gr3) avec Princesse Kap (Kapgarde).

Elle vient de franchir une étape primordiale pour un jeune jockey, encore plus

pour une femme jockey en obstacle. De fait, elles sont peu nombreuses à se risquer

sur les obstacles d’Auteuil. Avant Paola, Béatrice Marie, Anne-Sophie Madeleine

et Nathalie Desoutter avaient notamment remporté un Groupe sur la butte

Mortemart, pour Jean-Paul Gallorini. En début d’année, la jeune femme a choisi

d’entrer au service de l’entraîneur mansonnien, qui n’hésite pas à donner leur

chance à ses jockeys, hommes ou femmes. C’est avec sa pouliche de coeur que

Paola Beacco a obtenu son premier succès de prestige. Pouliche allante, on

avait un peu peur de la piste lourde pour Princesse Kap. Mais, finalement, elle

a très bien géré sa course en avant et sa partenaire l’a laissée souffler au

bon moment, dans le dernier tournant. Elle est ensuite repartie sûrement sous

les attaques pour l’emporter nettement. En quelques mois, Princesse Kap a

appris à se contrôler dans le parcours, même si elle va toujours devant. Montée

à trois reprises par Paola Beacco, la pouliche d’Alexandrine Berger compte

maintenant deux succès, dont un Groupe et une troisième place avec la

cavalière. Dans l’entourage de la gagnante, on insistait sur la qualité de la

monte de la jeune femme : « Paola a monté une course superbe. En arrivant aux

ordres, elle nous a dit comment elle allait monter la pouliche et elle a fait

exactement ce qu'elle avait dit. » Paola Beacco a ajouté au micro du cheval

émetteur: « Je suis trop contente et je remercie tous ceux qui ont cru en moi.

Princesse Kap s'est montrée très courageuse. C'est une battante, elle aime ce

qu'elle fait et c'est une championne. » Soulignons qu’avec Princesse Kap,

Jean-Paul Gallorini a enlevé son premier "Bournosienne".

PUR

STYLE SE RACHETE

Décevante

lors de ses deux parcours en steeple, Pur Style (Turgeon) revenait en haies

avec de grandes ambitions. Elle a d’ailleurs justifié la confiance de son

mentor. Installée aux avant-postes, elle a donné l’impression de pouvoir aller

au poteau, mais elle a un peu plafonné pour finir. Et la prometteuse Utopie des

Bordes (Antarctique) est venue lui prendre le premier accessit sur le plat.

Elle termine néanmoins troisième. Son mentor, Yannick Fouin, nous a dit : «

C'est super ce qu'elle fait. On a mis du temps à la retrouver. On lui avait

donné tout l'été pour souffler. Pour sa rentrée, en steeple, elle a été trop

allante et la dernière fois, elle a encore fait trop d'efforts. Je savais

qu'elle était bien aujourd'hui et elle ne nous surprend pas. Elle a fait sa

valeur et nous fait très plaisir. » C’est Fubbs (King’s Theatre) qui a conclu

quatrième, après avoir essayé de venir en dehors.

RENCONTRE

AVEC PAOLA BEACCO

Paola Beacco

est âgée de 19 ans. C’est en Normandie, vers l’âge de 14 ans, qu’elle découvre

le monde des courses de trot et de galop grâce à un petit éleveur de la région

qui habite non loin de chez elle. Il ne lui faut pas longtemps pour décider de

devenir un jour jockey. Cet éleveur lui présente alors Guy Cherel chez qui elle

devient apprentie à 15 ans pour une durée de deux ans. Elle y apprend le métier

de jockey. Guy Cherel fait débuter la jeune fille en course et elle gagnera

pour lui quatre épreuves en plat. « Guy Cherel m’a énormément appris », nous

a-t-elle confié. C’est au début de l’année 2011 que Paola rentre au service de

Jean-Paul Gallorini. « J’ai de la chance. Monsieur Gallorini me fait confiance

et veut continuer à me former. » Elle débute en obstacle pour l’entraîneur

mansonnien au printemps et, samedi, elle a remporté son premier Groupe en selle

sur Princesse Kap (Kapgarde), une pouliche entraînée par Jean-Paul Gallorini :

« C’est extraordinaire ! Jamais je n’aurais cru gagner à Auteuil un jour, alors

un Groupe…Ma jument a été merveilleuse. Je la connais bien, il faut la monter à

sa main, sans la contraindre. Elle est courageuse et méritait de gagner son

Groupe », ajoute-t-elle. Quand nous lui demandons ses ambitions à venir, elle

nous répond aussitôt : « Continuer à gagner des courses en m’affirmant en tant

que femme dans ce monde d’hommes. »