Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix fondeur (l) : net lovely vole vers les sommets

Autres informations / 07.11.2011

Prix fondeur (l) : net lovely vole vers les sommets

Impressionnante,

Net Lovely (Network) l'a été assurément dans le Prix Fondeur (L). C’est

d'ailleurs l'une des plus belles sensations de ce week-end. En s'imposant dans

cette Listed pour 5ans, elle rejoint au palmarès des champions comme Kap Dream,

Rigoureux ou encore Sleeping Jack. Et elle ne dépareillera pas en prenant la

suite de ces chevaux. On a le sentiment qu'elle a véritablement franchi un

palier. Les Groupes lui tendent désormais les bras, surtout après sa victoire

acquise par douze longueurs dans ce Prix Fondeur. Mais, plus que l'écart à

l'arrivée, il faudra surtout retenir la démonstration qu'elle a réalisée après

la double barrière. Son jockey, Jonathan Plouganou, a jeté un oeil derrière lui

et, sur le plat, il n'a fait que caresser sa partenaire, celle-ci continuant

dans son action, sans opposition. Également, les sauts de Net Lovely ont été

impeccables. Elle s'est d'ailleurs repris d'elle-même après avoir "retapé

la petite foulée" à la rivière des tribunes. Son entraîneur, Emmanuel

Clayeux, heureux du premier accessit de Rhialco (Dom Alco) dans la "Haye

Jousselin" (Gr1), nous a déclaré : « Net Lovely a sauté parfaitement,

surtout dans ce terrain. On va bien évidemment rester sur Auteuil, nous n'avons

plus trop le choix. Elle pourrait courir, peut-être, le Prix Georges Courtois

(Gr2). » Au regard de ce quatrième succès consécutif, Net Lovely sera une

sacrée cliente dans ce Gr2. Déjà bonne dans sa jeunesse, elle a été préservée

par son mentor qui récolte désormais les fruits de sa patience. La

"musique" de Net Lovely parle d'ailleurs pour elle puisqu'elle compte

neuf victoires et huit places en vingt sorties.

UNE

SOUCHE "VUILLARD"

Élevée

par Paul Couderc, en association avec Patrick Joubert, (comme Roi de Trêve,

vainqueur du Prix Congress), Net Lovely appartient à une souche

"Vuillard". Sa deuxième mère, Line Girl (Olmeto), a été une

championne sur le cross, discipline où elle a enlevé ses sept victoires. Également,

elle a terminé troisième du Grand Cross de Pau (L). Au haras, Line Girl a donné

Line Love (Kadalko), quatrième elle aussi de la grande course paloise et

gagnante de ses cinq courses sur le cross. Comme souvent, les juments de cross

font de bonnes mères de sauteurs. C'est le cas avec Net Lovely. Mère de Net

Lovely, Line Lovely (Mansonnien) est restée inédite. Pour le moment, trois de

ses produits ont couru et les trois ont gagné.