Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix miesque (gr3) : topeka deux tons au-dessus de ses rivales

Autres informations / 02.11.2011

Prix miesque (gr3) : topeka deux tons au-dessus de ses rivales

Le Prix

Miesque (Gr3) a souri à sa favorite, Topeka (Whipper), qui a écoeuré ses

adversaires au prix d’une formidable accélération. La protégée de Robert Collet

est partie un peu mollement et a tout de suite été réveillée par Christophe

Soumillon qui s’est appliqué à lui donner un bon dos. Partie de la stalle

numéro deux, elle a pu évoluer dans le sillage de l’italienne Cool Wave (One

Cool Cat) et, à trois cents mètres du but, Topeka a mis le clignotant pour

s’écarter le long du rail. Une fois équilibrée, la fille de Whipper a produit

une accélération fulgurante. En quelques foulées, elle a fait la différence sur

ses adversaires et s’est imposée presque arrêtée en passant le poteau. Topeka

avait déjà montré son pouvoir d’accélération sur la piste de Lyon-Parilly en

remportant le Critérium de Lyon (L), mais aussi dans une course B à Longchamp,

à l’issue de laquelle Gérald Mossé, son jockey de l’époque, avait été

dithyrambique à son propos. Après son succès lyonnais, Robert Collet et son

propriétaire, Gerry Oldham, avaient décidé de ne pas la recourir cette année,

puis les deux hommes ont changé d'avis et fait du Prix Miesque une priorité. «

Nous avions voulu l’arrêter après sa course de Lyon, nous a confié Robert

Collet. J’en avais parlé avec son propriétaire qui ne souhaitait pas la revoir

courir non plus. La pouliche a commencé à faire son poil d’hiver mais un matin,

elle a fait un travail remarquable alors j’ai proposé à Monsieur Oldham le Prix

Miesque et exclusivement cette course. Il nous a donné son accord, alors on l’a

courue. C’est une très bonne pouliche et on va la laisser souffler tout

l’hiver. Elle reviendra probablement ici pour effectuer sa rentrée dans le Prix

Imprudence (Gr3) au mois d’avril. Et elle sera engagée dans les classiques

français et anglais, "Poule" et "Guinées". » Topeka a

largement écrasé l’opposition ce mardi et a laissé sa première poursuivante,

Barbayam (Stormy River), à deux longueurs. Un écart qui aurait pu être plus

important si Christophe Soumillon avait soutenu sa partenaire jusqu’au passage

du poteau. Deux longueurs et demie plus loin, Tibaldi (Motivator) s’est

contentée de la troisième place.

LES

ETALONS FRANÇAIS A L’HONNEUR

Phénomène

suffisamment rare pour être signalé, les première et deuxième places

respectives de Topeka et Barbayam ont mis à l’honneur deux étalons faisant

la monte en France, à savoir Whipper et Stormy River. Le premier est stationné

au Haras du Mézeray et le second au Haras d’Etreham.

TIBALDI

NE TIENT PAS 1.400M

En se

classant troisième, Tibaldi a perdu son invincibilité sur la ligne droite de

Maisons-Laffitte, mais apporté beaucoup d’enseignements à son entraîneur,

Christiane Head-Maarek. « Tibaldi avait été touchée par la "rhino",

comme la plupart de mes chevaux. Avec elle, je craignais le terrain et la

distance. Ce terrain n’est pas son sport préféré, mais elle s’en est plutôt

bien sortie. C’est la distance qui lui a posé le plus de problèmes. J’avais

longuement hésité avec le Critérium qui se disputait sur deux cents mètres de

moins, mais la tâche me semblait bien trop compliquée. On s’engageait ici pour

une deuxième ou troisième place et elle a rempli son contrat. À l’avenir, on la

reverra sur des distances raccourcies. »

UNE

FILLE DE SOVANA

Topeka

défend les couleurs prestigieuses de son éleveur, Gerry Oldham, l’homme de

Sagaro, notamment. Sa mère, Sovana (Desert King), s’est classée troisième du

Prix Minerve (Gr3). Sovana est une soeur de Perugina (Highest Honor), gagnante

du Prix Eclipse (Gr3). Topeka est pour le moment le meilleur produit de sa mère

même si Mafra (Kalanisi) gagne bien sa vie à un niveau inférieur.