Cathay pacific hong kong mile (gr1) : able one et jeff lloyd, une affaire de "vieux" qui se "joue" sans sahpresa et rajsaman

Autres informations / 12.12.2011

Cathay pacific hong kong mile (gr1) : able one et jeff lloyd, une affaire de "vieux" qui se "joue" sans sahpresa et rajsaman

Able One

(Cape Cross), 9ans et son jockey, Jeff Lloyd, la cinquantaine, ont créé la

sensation en enlevant à 66/1 le Hong Kong Mile (Gr1). C’est donc

"l'âge" qui a été à l’honneur dans cette course. Malheureusement, ni

Sahpresa (Sahm), dans un jour "sans", ni Rajsaman (Linamix) n’ont pu

faire briller les couleurs françaises. Mais Able One n’est pas n’importe qui.

Il était l’un des meilleurs chevaux de Hongkong ces dernières années, et,

malgré son âge, il a conservé son rang, associé cette fois à Jeff Lloyd, alors

que Darren Beadman lui était associé ces derniers temps. Il venait de courir

dans le Jockey Club Mile (Gr2), la préparatoire, finissant huitième seulement.

Son entraîneur, John Moore, n’était donc pas vraiment confiant. Cependant, Able

One a pu bénéficier d’un parcours sur mesure. L’allure rapide imposée par

Flying Blue (Piccolo) a été parfaite pour Able One qui s’est calé dans son

sillage. Il a ainsi abordé la ligne droite bien placé, sur un terrain où il

était délicat de revenir. Dès lors, son pilote lui a demandé d’accélérer au bon

moment, à quatre cents mètres du poteau. Et Able One s’est détaché tout de

suite. C’est là qu’il a gagné la course car il a pu résister aux attaques de

Cityscape (Selkirk) et Xtension (Xaar), lequel a mis du temps pour trouver son

action. « Cette victoire me donne vraiment un coup de fouet, a déclaré Jeff

Lloyd. Un 9ans qui s’impose avec un jockey de 50 ans en selle, c’est juste

magnifique. La course a été parfaite pour nous grâce à Flying Blue, car nous

avons pu prendre le rail. C’est trop beau pour être vrai. » Mentor d’Able One,

John Moore a déclaré : « Il était censé être le leader ! Si un cheval de 9ans

peut faire cela, il y a de l’espoir pour tout le monde. Il a déjà eu cinq

fractures dues au stress et cette victoire montre combien mon équipe est bonne.

»

CITYSCAPE,

HANDICAPE PAR SON NUMERO DE CORDE

Bien

connu en France, où il a gagné le Prix Perth (Gr3), Cityscape (Selkirk) est

passé proche du succès. Quand il s’est rapproché, il est venu comme un gagnant,

mais le poteau était déjà là. Son jockey, Steve Drowne, a confié : « Le numéro

de corde nous a battus [le 12, ndlr]. Mais quelle course ! C’est la meilleure

qu’il ait fait de sa carrière. Et sur ce qu’il a montré, on peut penser qu’il

peut faire plus long. La piste lui a plu, même si elle était un peu ferme. »

SAHPRESA

DANS UN JOUR "SANS"

Sahpresa

n’a décidément pas de chance en terre asiatique, où elle n’a toujours pas

remporté de Gr1. Après avoir galopé dans la seconde moitié du peloton, elle a

tenté de venir en dehors dans la ligne droite, mais elle n’avait pas l’accélération

qu’on lui connaît. Elle a terminé huitième en ayant néanmoins suivi le

mouvement. Son entraîneur, Rodolphe Collet, nous a déclaré : « Elle était molle

aujourd’hui, ce n’était pas la vraie Sahpresa. » Une analyse que partageait son

jockey, Christophe Lemaire.

RAJSAMAN

REVIENT DE LOIN

Dernier

pendant les trois quarts du parcours, Rajsaman a produit un bel effort pour

prendre la septième place. Son entraîneur, Freddy Head, nous a confié : « En

vieillissant, il a certainement perdu de sa vitesse et on va peut être le

rallonger à 1.800m/2.000m. »