Cathay pacific hong kong sprint (gr1) : lucky nine, dans une course de "fantomes

Autres informations / 12.12.2011

Cathay pacific hong kong sprint (gr1) : lucky nine, dans une course de "fantomes

C’est à

partir du Hong Kong Sprint (Gr1) que le festival des locaux a débuté avec la

victoire de Lucky Nine (Dubawi). Un succès inattendu comme en témoigne sa cote

sur l’hippodrome : 43/1. Mais ce "Sprint" 2011 a vu la déconvenue de

plusieurs des stars du sprint mondial, à l’instar de Sacred Kingdom (Encosta de

Lago), double gagnant de la course et seulement dixième dimanche, ainsi que

celle de Rocket Man (Viscount), douzième. À la décharge de ce dernier, son

pilote, Barend Vorster, s’est montré un peu "chaud" en partant.

Certes, il fallait avancer pour que Rocket Man galope proche du groupe de tête,

mais il a brûlé du "kérosène" quand Pas de Trois (Swept Overboard)

lui a répondu à la corde pour prendre la tête. Et dès la sortie du tournant

final, c’en était fini de ses chances. Le rythme rapide a en revanche favorisé

Lucky Nine qui a pu patienter en dixième position, avant de revenir finir fort

en pleine piste pour arbitrer la lutte que se sont livrée Entrapment (Halo

Homewrecker) et Joy and Fun (Cullen). Comme en 2010, l’arrivée s’est jouée dans

un mouchoir de poche. « Avec Rocket Man, ils ont toujours été vite devant, a

expliqué le populaire jockey du cru, Brett Prebble. Joy and Fun m’a un peu

contrarié, mais ce cheval a énormément de coeur et 100 % du crédit de cette

victoire revient à son entraîneur, Caspar Fownes, car il ne pouvait l’amener

mieux pour cette course. » Lucky Nine est devenu dimanche le neuvième cheval,

depuis 2002, à avoir gagné le "Sprint" pour Hongkong. Mais ce n’est

pas une surprise de le retrouver sur la plus haute marche du podium dans un

Gr1. Ce qui l’est plus, c’est la distance sur laquelle il l’a emporté : 1.200m.

En effet, jusqu’à présent, c’est sur plus long qu’il avait brillé, enlevant le

Classic Mile, après avoir terminé deuxième du Classic Cup (Grs1) sur 1.800m.