Les allemands frappent d’entree

Autres informations / 08.12.2011

Les allemands frappent d’entree

Beaucoup

d’entraîneurs germaniques avaient fait le déplacement à Deauville. La réussite

a été au rendez-vous, puisque parmi les six premières épreuves de la journée,

quatre sont revenues à des chevaux entraînés en Allemagne.

DU COTE

DES MAIDENS

Parmi

les courses pour 2ans, la victoire d’Al Malek (Anabaa) a retenu l’attention. De

par le style, très convaincant, mais aussi par les origines du cheval. Racheté

60.000 € yearling, cet élève du Quesnay a pour troisième mère Rivière d’Or, ce

qui le rattache à la famille de Goldikova (Anabaa). Une demi-heure plus tôt,

toujours chez les mâles, Alexandre d’Or (Gold Away) a causé la surprise à 50/1.

Septième pour ses débuts, en terrain lourd, à Saint-Cloud, « il n’avait rien

compris, d’après son entraîneur, Christiane Head-Maarek. C’est un cheval que

j’aime bien et qui possède du potentiel. » Fait amusant, Alexandre d’Or a gagné

son maiden à 2ans sur 1.300m, alors que ses deux premières mères se sont

illustrées sur les obstacles.

LA JOURNEE

DES "PRISES" A DEAUVILLE

Tout au

long de la journée, plusieurs concurrents ont fait l’objet de fortes

"prises". La plus importante est à mettre à l’actif d’Al Malek

(Anabaa), un concurrent allemand qui prenait part au peloton B du Prix de Bois

Carrouges (F). Sa cote est passée de 57/1 à 5,8/1 ! Et ce pensionnaire de Mario

Hofer, qui débutait face à des chevaux ayant déjà couru, s’est baladé. Outre la

confiance des entourages, le faible niveau des mises en début de journée pour

les réunions du matin explique ce genre de "prise".