Match de ligue des champions uefa (olympique lyonnais / dinamo zagreb) : aucune activite atypique sur le marche français des paris sportifs en ligne

Autres informations / 09.12.2011

Match de ligue des champions uefa (olympique lyonnais / dinamo zagreb) : aucune activite atypique sur le marche français des paris sportifs en ligne

Suite au

résultat du match de Ligue des champions UEFA opposant le Dinamo Zagreb à

l’Olympique Lyonnais, mercredi 7 décembre 2011, l’Autorité de régulation des

jeux en ligne (Arjel) a procédé à des vérifications sur le marché français des

paris sportifs. À la lumière de l’analyse menée ce jour par le régulateur

français, aucune anomalie particulière n’a été enregistrée, tant en ce qui

concerne le montant cumulé des mises et le nombre de paris que leur dispersion

en montants. En termes de volume, plus de 10.000 paris en ligne ont été

réalisés sur la rencontre auprès des opérateurs agréés en France. Le montant

total des mises enregistrées par les opérateurs agréés s’élève à un peu moins

de 100.000 euros pour les paris simples. Ce chiffre est légèrement inférieur

aux chiffres moyens constatés pour les matchs de Ligue des champions ainsi que

pour les matchs de Ligue 1. À noter, sur les 1.000 paris les plus importants,

environ la moitié a été réalisée en live betting, moyenne constatée traditionnellement

sur le football. Sur l'ensemble de ces paris, seules 16 mises de plus de 500

euros ont été réalisées, dont la plus élevée d'un montant de 1.500 euros.

L'évolution des cotes en cours de partie n’a fait l’objet d’aucune alerte.

L’Autorité a communiqué ces éléments relatifs au marché français à l'UEFA, à

qui il appartient de procéder, si elle l’estime nécessaire, à des vérifications

sur les autres marchés. L’Arjel rappelle la nécessité, d’une part d’harmoniser

les règles de prévention des risques, et d’autre part que soit créé un lieu

d’échange et de traitement d’informations, au niveau européen ou international,

entre les pouvoirs publics – dont les autorités de régulation des jeux et paris

–, les représentants du mouvement sportif et les opérateurs en ligne légaux,

afin de générer d’éventuelles alertes et les traiter.