Chalsa s’annonce comme un pretendant serieux a la "riviera

Autres informations / 17.01.2012

Chalsa s’annonce comme un pretendant serieux a la "riviera

CAGNES-SUR-MER, LUNDI       

Prix du Docteur Gazagnaire (D)

Première préparatoire au Grand Prix de la Riviera (L), le 12

février, le Prix de Docteur Gazagnaire a vraiment lancé le meeting de plat de

Cagnes-sur-Mer. Chalsa (Kingsalsa) a posé ses jalons pour cette Listed en s’imposant

sûrement, profitant de sa forme. Il ira directement sur la "Riviera"

et s’il reste dans un tel état de forme, son entraîneur, Patrick Khozian, pense

qu’il sera difficile à battre. Cependant, mont pelato (Forest Danger) s’est

bien comporté en prenant la deuxième place, alors qu’il était à court de

condition, selon son entourage. Même constatation pour Beaubrav (Falbrav),

troisième malgré ses 60 kilos, et qui avait lui aussi besoin de compétition.

Bref, les cartes peuvent être rebattues…

 Le Prix du Docteur

Gazagnaire, première préparatoire au Grand Prix de la Riviera (L) qui se

disputera le 12 février, était le temps fort de cette journée d’ouverture du

meeting de plat de Cagnes-sur-Mer. La victoire est revenue à un cheval qui

venait de montrer sa forme à Marseille, Chalsa (Kingsalsa). Entraîné à

Marseille par Patrick Khozian, et magnifique au rond de présentation, Chalsa

est venu dominer sûrement mont pelato (Forest Danger), après avoir patienté

dans le parcours. Vu le style de son succès, il s’annonce comme l’un des prétendants

sérieux à la Listed, qu’il va courir directement, comme nous l’a confié Patrick

Khozian : « Je voulais déjà courir la "Riviera" avec lui l’an

dernier, mais il avait connu quelques pépins. Je l’ai cent fois mieux cette

année, et il va aller directement sur cette course, qui est inscrite depuis

longtemps sur son programme. S’il reste dans le même état de forme, il va être

difficile à battre. » Chalsa, deuxième du Grand Prix de Lyon Merial (L) en

juin, mériterait d’enlever sa première Listed.

 

des dauphins pas encore affûtés

Si Chalsa se présentait en pleine possession de ses moyens,

ce n’était pas forcément le cas de ses dauphins du jour. Mont Pelato restait

sur une performance décevante dans le Prix Lyphard (L) à Deauville, et son

propriétaire, Frédéric Sauque, nous a expliqué : « Il court très bien, mieux

que la dernière fois, et nous sommes tombés sur un os. Il se présentait à court

de condition, et avait vraiment besoin de courir. Il a bénéficié d’un bon

parcours, et a été bien monté.

 

Je vous donne rendez-vous dans quatre semaines pour le Grand

Prix de la Riviera. »

Beaubrav (Falbrav), qui débutait en France pour

l’entraînement de Marine Henry, a également très bien couru, d’autant plus

qu’il a supporté le poids de la course avec 60 kilos sur le dos. Il n’a cédé

qu’à la fin, et sa première apparition est donc très encourageante, comme nous

l’a détaillé son entraîneur : « C’est un cheval qui n’est arrivé chez moi que

le 22 décembre. Comme il avait eu un long voyage, je l’ai laissé tranquille, et

il n’avait qu’un seul vrai travail. Il appartient à des propriétaires anglais

qui ont des chevaux en France et en Grande-Bretagne, et qui ont souhaité

envoyer Beaubrav en France car il n’avait pas de programme sur

P.S.F. outre-Manche. C’est plus un cheval de 2.500mètres, sa

performance est donc d’autant plus encourageante. Il va courir la prochaine

préparatoire à la "Riviera", et ensuite, si tout va bien, nous irons

sur la Listed. »

La performance stricte de Fadela Style (Desert Style) peut

paraître décevante, mais la pouliche de Jean-Claude Seroul n’avait pas couru

depuis novembre et avait sans doute besoin d'une compétition.