Disparition de chichicastenango

Autres informations / 17.01.2012

Disparition de chichicastenango

AU CŒUR DE L’ACTU     

L’étalon d’origine française Chichicastenango est mort d’une

crise de coliques au Japon, pays où il faisait la monte depuis 2009, pour

Shadai Farm. Il était âgé de 14ans. En 2001, il avait été l’un des principaux

acteurs de la saison classique, remportant le Juddmonte Grand Prix de Paris

dans un temps record, mais également le Prix Lupin, devant anabaa Blue, son

futur tombeur dans le Prix du Jockey Club (Grs1), dans lequel il a conclu

deuxième. Il aurait d’ailleurs pu enlever le Derby français, s’il s’était

couru, comme depuis 2005, sur 2.100m. En effet, sa meilleure distance se

situait aux alentours de 2.000m. Devenu étalon, il a commencé sa nouvelle

carrière au haras de Victot. Rapidement, il s’est construit une réputation

d’étalon améliorateur qui s’est confirmée sur les pistes. De fait, il a produit

de nombreux bons chevaux comme Chichi Creasy, vainqueur du Prix de

Fontainebleau (Gr3), Chinandega, gagnante du Prix des Réservoirs (Gr3), Bubble

Chic, deuxième du "Jockey Club" cette année ou encore Blek, héros

d’un Prix Maurice de Nieuil (Gr2). Mais Chichicastenango a surtout donné un

joyau, le champion vision d’état, lauréat du "Jockey Club" sur

2.100m, des Prince of Wales’s Stakes et du Hong Kong Cup (Grs1) notamment.

Vision d’État est à son tour devenu étalon, au haras de Grandcamp, où il

transmet le sang précieux de son champion de père.