Johnny charron : « j’espere que ça me donnera un bon coup de pouce pour auteuil »

Autres informations / 14.01.2012

Johnny charron : « j’espere que ça me donnera un bon coup de pouce pour auteuil »

Après

plus d’un mois de meeting à Cagnes-sur-Mer, c’est Johnny Charron qui a fini en

tête de liste des jockeys d’obstacle avec dix succès. Installé à Pouancé, il

est revenu sur un mois de course pas ordinaire.

JOUR DE

GALOP. – VOUS ATTENDIEZ-VOUS A UNE TELLE REUSSITE CET HIVER A CAGNES-SUR-MER ?

Johnny

Charron. – Pas vraiment. À la base, je devais faire le meeting de Pau pour

Thomas Trapenard, mais, au dernier moment, ça ne s’est pas fait. J’étais bien

embêté, alors j’en ai parlé à David Berra, qui m’a conseillé d’appeler Laurent

Viel. Lui s’était engagé avec Philippe Peltier et savait d'avance qu’il ne

pourrait pas monter tous les chevaux de Laurent. J’ai suivi son conseil et l’ai

appelé le samedi. Le lendemain, j’étais à Cagnes-sur-Mer.

HABITUELLEMENT,

ON VOUS VOYAIT PLUTOT DU COTE DE PAU. AVIEZ-VOUS DEJA MONTE A CAGNES ?

J’avais

fait le meeting pour Thierry Civel il y a une dizaine d’années, mais c’est vrai

que, ces sept dernières années, je passais l’hiver à Pau, où ça ne se passait

pas toujours très bien. J’ai donc redécouvert l’hippodrome de Cagnes et la vie

de meeting sur la Côte d’Azur, qui est très agréable. Avant chaque réunion, je

faisais le tour de la piste, pour repérer les endroits à éviter et,

globalement, je trouve qu’il est plus simple de monter à Cagnes qu’à Pau.

VOUS

AVEZ REMPORTE NEUF COURSES POUR LAURENT VIEL, DONT UNE LISTED ET UN GROS

HANDICAP. CES VICTOIRES SONT-ELLES IMPORTANTES DANS VOTRE CARRIERE ?

J’ai

trente et un ans et ma victoire avec Défi d’Anjou (Saint des Saints), dans le

Prix Christian de L’Hermite (L), est ma première victoire à ce niveau. J’avais

remporté le Grand Steeple d’Angers, que l'on considère comme une Listed, mais

qui n’en a pas le label. Alors oui, cette victoire est importante.

QUE

PENSEZ-VOUS DE ROCKET MAN ET DEFI D’ANJOU, DONT ON A BEAUCOUP PARLE SUR LA COTE

D’AZUR ?

Ce sont

deux très bons chevaux qui devraient continuer à faire parler d’eux en région

parisienne. Défi d’Anjou est un super cheval, il a tout pour réussir, tant dans

son comportement le matin que dans sa façon de sauter. Il a tout compris. Il n’est

pas très grand, mais il est très puissant. Rocket Man, lui, est fait pour

Auteuil. Il a énormément de gaz, mais peut être débordé dans un parcours et

faire des erreurs. Je pense que c’est pour cette raison qu’il n’a pas couru la

Grande Course de Haies. Je crois que Laurent a voulu éviter une mauvaise

surprise. Je tiens d’ailleurs à le remercier, c’est grâce à lui que j’ai eu

autant de réussite. C’est un grand professionnel, qui engage très bien ses

chevaux. Ça n’est pas un hasard s’il a réalisé une année 2011 exceptionnelle.

Il a l’oeil du maître, une caractéristique que peu de professionnels ont.

AVEC

TOUTES CES VICTOIRES CET HIVER, VOUS REALISEZ VOTRE MEILLEURE SAISON AVEC

VINGT-DEUX SUCCES. PENSEZ-VOUS QUE CELA PEUT VOUS DONNER UN NOUVEAU DEPART?

J’espère

que ça va me donner un coup de pouce pour aller à Paris avec un bon cheval. Je

suis installé à Pouancé et je monte en priorité les chevaux de Serge Foucher.

J’adore la province, mais venir à Paris et passer le poteau en gagnant est la

meilleure sensation que j’aie connue. J’y ai gagné quelques courses, mais avoir

un bon cheval pour Auteuil serait une belle récompense pour moi.