Les courses italiennes enfin entendues

Autres informations / 13.01.2012

Les courses italiennes enfin entendues

La

saison 2012 n’a pas encore débuté en Italie, en raison d’une grève des

socioprofessionnels bloquant les courses. Ce jeudi, à Rome, plus de 4.000

professionnels, aussi bien du trot que du galop, ont manifesté au Parlement

italien, en portant haut la banderole « Sauvons les courses italiennes ». Venue

de toutes les régions, mais surtout de Sicile et de Sardaigne, la délégation a

demandé aux députés une réforme de la filière des courses et du système des

paris, mais surtout de l’argent, pour éviter la baisse de 40 % des allocations

annoncée par l’ASSI, qui joue le rôle de société-mère. L’ambiance était

particulièrement tendue, et lors d’une conférence de presse qui s’est tenue

avant la manifestation, des professionnels du trot ont insulté Mario Masini, le

président des propriétaires du galop, accusé d’être trop souple face aux

problèmes vécus par la filière.

UN

PROJET DE REVISION DES PARIS

Les

hommes politiques se sont montrés concernés par le sujet, et sont déjà au travail

pour trouver des solutions. L’AAMS (l’agence du ministère des Finances chargée

de contrôler les jeux) étudie un projet de révision du taux de prélèvement sur

les paris (qui pourrait passer de 26 à 18 % pour les enjeux gagnants) et de

quelques paris à combinaison, dont le quinté, avec des mises de base plus

faibles. Plusieurs députés "amis des courses" ont promis que lors de

la prochaine réunion du gouvernement, mardi, un amendement à la loi budgétaire

nommée "Mille Proroghe" (mille prorogations) serait examiné. On parle

de 30 à 40 millions d’euros qui pourraient sortir d’un "tiroir"

magique pour limiter la baisse des allocations. Mais la révision concernant les

paris ainsi que l’amendement sur la loi budgétaire vont prendre du temps, à peu

près un mois, et les grévistes vont devoir se montrer patients. Les

socioprofessionnels restent sur le pied de guerre. La reprise des courses n’est

pas envisagée avant la semaine prochaine.

 PRES DE 4.000 MEMBRES POUR LE GROUPE SAVE

ITALIAN RACING SUR FACEBOOK

Un groupe

"Save Italian Racing" a été créé sur Facebook et déjà près de 4.000

membres ont rejoint cette cause. Toutes les informations relatives au mouvement

y sont relayées en temps réel. Dario Vargiu, l’un des meilleurs jockeys

italiens qui a beaucoup oeuvré pour organiser cette manifestation, a commenté

sur son mur : « Je suis très fier que tant de professionnels des courses se

soient mobilisés à Rome. Nous avons demandé à être écoutés par les politiques.

Ils nous ont dit que nous aurions une réponse mardi. Après cette échéance, nous

prendrons une décision. »