Meeting de plat de cagnes-sur-mer 2012 : c’est parti !

Autres informations / 16.01.2012

Meeting de plat de cagnes-sur-mer 2012 : c’est parti !

Ce

lundi, le coup d’envoi du meeting de plat va être donné sur l’hippodrome de

Cagnes-sur-Mer. Les premiers chevaux sont arrivés samedi, et, ce dimanche, les

camions ont défilé toute la matinée sur le site. Dix-neuf réunions vont se

succéder jusqu’au 25 février, soit le même nombre que les deux années passées.

Les deux réunions majeures, avec chacune deux Listeds, auront lieu les 12 et 25

février. L’an dernier, on se souvient des victoires de Young Tiger (Tiger Hill)

dans le Grand Prix du Conseil Général des Alpes-Maritimes (L), où un certain

Dunaden (Nicobar) se classait troisième. Le futur lauréat du Melbourne Cup

(Gr1) et du Hong Kong Vase (Gr1) a d’ailleurs participé à deux meetings

cagnois, d’abord au niveau des Quintés puis des Listeds. Livandar (Fantastic

Light) avait quant à lui nettement dominé le Grand Prix de la Riviera (L), mais

le cheval entraîné par Philippe Van de Poële, disparu quelques mois plus tard,

n’a pas eu l’occasion de montrer tout ce dont il était capable,

particulièrement sur les sols fibrés. L’étude plus détaillée des lauréats chez

les 3ans montre que l’année 2011 s’est révélée très correcte, même si aucune vraie

star n’a vu le jour sur la Côte d’Azur. Lundi, les choses sérieuses débutent

avec le Prix du Docteur Gazagnaire, première préparatoire au Grand Prix de la

Riviera, ainsi que deux maidens, bien fournis en partants puisque le lot des

mâles a attiré quinze candidatures et celui des femelles, seize. Si le meeting

2009 avait révélé des chevaux de tout premier plan, à l’image de Cirrus des

Aigles (Even Top), mais aussi de Tamazirte (Danehill Dancer), le cru 2010 avait

été moins exceptionnel, malgré les révélations de chevaux comme Liliside

(American Post), qui était toutefois passée par un handicap avant de gagner le

Prix de la Californie (L) puis de briller dans les classiques du printemps, ou

encore Paris Vegas (Maria’s Mon), exporté aux États-Unis où il a évolué au

niveau Groupe. Les 3ans lauréats à Cagnes en 2011 sont, d’un point de vue

statistique, un peu supérieurs à l’an dernier, puisque 36 % d’entre eux sont

devenus blacktype. Surtout que cette "stat" n’inclut pas, par

exemple, Mixed Intention (Elusive City), la lauréate du Prix de la Californie

(L) qui n’avait fini "que" troisième d’une "A" auparavant,

et qui s'est classée deuxième du Prix de Sandringham (Gr2), ou encore Nonsuch

Way (Verglas), toujours pour Fabrice Vermeulen, qui n’avait pas gagné sur la

Côte d’Azur mais s’est classée troisième du Prix Saint-Alary (Gr1). Autre fait

notable, un grand nombre de ces chevaux, dont le lauréat du Prix Policeman (L),

Inscrutable (Arch), ont ensuite été vendus à l’export (nous en avons compté 12

sur les 25 lauréats, principalement issus de l’entraînement de Jean-Claude

Rouget). Cagnes, avec sa P.S.F. très régulière, semble donc offrir une bonne

publicité à ces lauréats, notamment à destination des États-Unis. Courir, et,

surtout, gagner à Cagnes en début d’année de 3ans, ouvrent donc des horizons

intéressants pour les entourages de chevaux concernés, soit pour l’exportation,

soit dans les premières courses principales parisiennes, où la forme cagnoise

joue toujours un rôle important.