Amendement soumillon : revolution dans l’usage de la cravache

Autres informations / 23.02.2012

Amendement soumillon : revolution dans l’usage de la cravache

Mise en

application mi-octobre dernier, la très controversée règle sur l’utilisation de

la cravache outre-Manche vient de subir mardi un nouvel examen, qui devrait

aboutir à une nouvelle modification. Au siège de la British Horseracing

Authority (B.H.A.), une réunion s’est tenue pour réformer cette règle avant le

festival de Cheltenham, sous l’impulsion de son nouveau directeur général,

l’Australien Paul Bittar. « Quatre mois ont passé depuis l’introduction de la

réglementation sur l’utilisation de la cravache, a expliqué Paul Bittar à la

presse anglo-saxonne. En dépit d’un bon nombre de changements sur le règlement

et les pénalités, il est clair que certains des objectifs ayant guidé cette

règle ont été atteints, notamment concernant le bien-être des chevaux.

Toutefois, un nouveau règlement sur l’utilisation de la cravache devrait voir

le jour, basé seulement sur le nombre de coups portés, qui est fondamentalement

imparfait. Bien que parti de bonnes intentions et en accord avec les demandes

des jockeys pour la clarté et la cohérence, 

le nouveau règlement a surtout donné des exemples de cas dont

l’interprétation aurait pu être prise en compte et où les pénalités ont souvent

été disproportionnés par rapport au délit commis. » La nouvelle réglementation

pourrait devenir beaucoup plus souple et le strict "plan comptable",

qui recense le nombre de coups de cravache dans la phase finale, s’ajusterait

grâce au libre arbitre des commissaires, qui jugeraient si un coup de cravache,

est, ou non, utile. Aucune décision n’est encore prise, mais Paul Bittar et le

B.H.A. sont déterminés à trouver une solution qui satisferait tout le monde et

dont l’application commencerait au début du mois de mars. Rappelons que cette

règle avait causé une grève des jockeys en Angleterre, mais aussi la

suppression de la prime obtenue par Christophe Soumillon, lors de son triomphe

dans les Champion Stakes (Gr1) à Ascot avec Cirrus des Aigles (Even Top). La

règle mise en place en octobre portait sur un nombre maximal de coups durant le

parcours, tout en ayant un nombre restreint de coups portés avec la cravache

une fois le panneau des deux cents derniers mètres atteint.