Champion hurdle (gr1) : rock on ruby offre un premier champion hurdle a paul nicholls

Autres informations / 14.03.2012

Champion hurdle (gr1) : rock on ruby offre un premier champion hurdle a paul nicholls

Rock on

Ruby (Oscar) a offert un premier Champion Hurdle (Gr1) à l’une des légendes de

l’entraînement britannique, Paul Nicholls. Le 7ans, qui restait sur une

deuxième place dans le Christmas Hurdle (Gr1) derrière Binocular (Enrique), a

mis à profit sa tenue pour remporter la plus belle épreuve de sa carrière. Après

avoir suivi Overturn (Barathea) qui menait, Rock On Ruby a pris la tête avec

lui dans la cuvette et il s’est montré particulièrement dur pour conserver

l’avantage jusqu’au bout. Il était manifestement trop fort pour Overturn, qui a

gardé la deuxième place devant Hurricane Fly (Montjeu) et Binocular, qui n’ont

jamais pu inquiéter le duo de tête, à l’image de Zarkandar (Azamour), qui a

tout de même fourni un effort courageux sur le plat.

UNE

VICTOIRE D’EQUIPE

Paul

Nicholls a attribué ce succès au team Ditcheat, en allusion à son écurie, et au

team Seaborough, en référence à celle de Richard Barber, qui s’occupe de son

écurie satellite. Richard Barber, qui est spécialisé dans les courses de

point-to-point, a acheté Rock on Ruby pour 23.000 £ quand il avait 4ans, à

Doncaster. « C’est une grande victoire d’équipe, et je remercie Harry Fry, qui

s’en occupe tous les jours, a confié Paul Nicholls. Je suis sans voix. Plus le

temps passait, plus j’avais confiance en lui, encore plus que dans mes autres

partants, Zarkandar et Brampour. Je crois que Zarkandar a laissé beaucoup de

forces à Newbury, et il n’était pas très beau au rond aujourd’hui. Et puis

mieux vaut un cheval plus âgé pour gagner cette course. Rock on Ruby avait très

bien travaillé récemment à Wincanton, et j’ai toujours pensé que c’était

vraiment un hurdler. Nous avons eu un peu peur quand il a pris l’avantage si

tôt, mais en ce moment, les chevaux de Seaborough volent et Rock on Ruby

paraissait si bien avant la course… » Noel Fehily pouvait aussi savourer un

premier succès dans une épreuve d’une telle importance pendant le festival, lui

qui avait loupé les deux dernières éditions de ces Jeux Olympiques de

l’obstacle. Concernant Hurricane Fly, Willie Mullins a confié : « Je suis déçu,

mais nous n’avons perdu qu’une bataille. Il va courir à Punchestown maintenant.

»