Cheltenham (gb), queen mother champion chase (gr1) : la bonne etoile de finian’s rainbow

Autres informations / 15.03.2012

Cheltenham (gb), queen mother champion chase (gr1) : la bonne etoile de finian’s rainbow

Finian’s

Rainbow (Tiraaz) est sorti vainqueur du Queen Mother Champion Chase (Gr1), une

course particulièrement mouvementée. Il faut croire que Nicky Henderson, qui a

remporté tous les Grs1 que le programme du jour offrait à Cheltenham, avait un

ange qui veillait sur ses chevaux… Après la chute de Kauto Stone (With the

Flow) au premier fence, Wishfull Thinking (Alflora) est tombé au fence qui

aurait dû être le dernier de la course, heurtant le photographe Jean-Charles

Briens. Les commissaires ont alors décidé de demander aux jockeys d’éviter cet

obstacle. Aussi, alors que Finian’s Rainbow et Sizing Europe (Pistolet Bleu)

étaient aux prises pour la victoire, on est passé proche de la catastrophe.

Barry Geraghty, qui avait le soleil dans les yeux, n’a pas vu le drapeau

indiquant qu’il fallait passer à côté de l’obstacle, et c’est son rival, Andrew

Lynch, qui l’a littéralement emmené dans la bonne direction. « Le fence ne

semblait pas barré en entier et il y avait largement la place pour le franchir,

a expliqué Barry Geraghty. Si Andrew l’avait sauté, je l’aurais suivi. Et nous

aurions peut-être payé le prix pour une signalisation pas suffisamment claire… »

Revenant sur le comportement de son partenaire, Barry Geraghty a confié : «

Comme Bobs Worth, Finian’s Rainbow a été battu lors de sa dernière sortie. Mais

le grand talent de Nicky Henderson est de savoir amener les chevaux au top le

jour J. Le cheval a bien sauté durant tout le parcours. Quand Sizing Europe est

venu m’attaquer au niveau de la colline, je l’ai laissé respirer. Depuis le

dernier tournant, je sentais que j’avais la mesure. Ce fut une course

magnifique entre deux champions. Quand vous venez à Cheltenham, vous êtes déjà

contents de gagner une course. C’est à ce genre de journées auquel vous rêvez

quand vous êtes enfant sur votre poney… » Le propriétaire de Finian’s Rainbow,

Michael Buckley, avait vu trois de ses chevaux terminer à la deuxième place

lors du dernier festival. Nicky Henderson était donc particulièrement ravi de

lui offrir un tel succès : « Michael nous fait confiance depuis longtemps. Il a

eu beaucoup de bons chevaux, mais il est aussi passé plusieurs fois très près

de la victoire. L’an dernier, ses trois deuxièmes places étaient difficiles à

vivre, surtout lorsque c’est un autre cheval de l’écurie qui bat l’un des

siens. Aujourd’hui, nous avons vu un combat entre deux très bons chevaux. »

Revenant sur sa formidable journée, Nicky Henderson analysait : « Je n’ai

jamais vécu une journée comme celle-là, mais il reste encore deux jours de

festival. Ce genre de performances ne peut pas être accomplie sans une équipe

qui fournit un énorme travail. Moi, je conduis juste le bateau, mais je me

repose sur un team formidable, notamment sur Connor, qui monte le cheval tous

les matins. Après Ascot, nous commencions à nous demander s’il avait besoin

d’être rallongé, mais je ne pense pas que cela soit nécessaire finalement. Je

savais qu’il avait débuté dans les point-to-point, et participer au

"Ryanair" nous a traversé l’esprit, mais, finalement, nous sommes

restés sur notre première idée. Quand il est vraiment bien, c’est le vrai

cheval de deux miles. »