Deauville

Autres informations / 02.03.2012

Deauville

Un jour

avant les premières courses sur la P.S.F. de Chantilly, c’est à Deauville que

les pur-sang vont fouler une "fibrée". Cette réunion avait été

marquée en 2010 par un coup de cinq de Jean-Claude Rouget. Cette année, elle

propose quatre maidens, dont deux réservés aux poulains et pouliches inédits.

 

PRIX

D’AURIGNY (F) : LES DEBUTS DU FRERE D’US RANGER

Jean-Claude

Rouget présentera dans cette épreuve réservée aux inédits le frère de US Ranger

(Danzig), lauréat du "Djebel" 

(Listed à l’époque) en 2007, et d’Our Georgia (Pulpit), qui avait

triomphé lors de cette même réunion en 2010. My Friend Nicholas (Awesome

Again), qui n’est pas engagé dans les classiques, est également issu d’un

étalon américain dont la descendance réussit particulièrement bien sur le dirt,

à l’image des champions Ghostzapper –gagnant d’un Breeders’ Cup Classic (Gr1)

–et Game on Dude – deuxième du B.C. Classic l’an dernier. Parmi les autres

origines remarquables, on peut citer celles de Path of Hope (Bernstein), un

fils de Kenbu (Kenmare), deuxième du Prix Morny (Gr1), et troisième des 1.000

Guinées (Gr1), ou de Mustaheel (Lawman), un frère de la rapide Wizz Kid

(Whipper), lauréate du Prix du Gros-Chêne (Gr2).

 

PRIX

D’ALDERNEY (F) : JEAN-CLAUDE ROUGET ENCORE BIEN ARME

Le duo

Joseph Allen-Jean-Claude Rouget sera également représenté dans la course

réservée aux pouliches par le biais de Miss Emilia (War Front), une soeur de

Doo Lang (Pulpit), lauréate du Grand Critérium de Bordeaux (L) avant d’être

exportée aux États-Unis, et Rock’n Typhoon (Grand Slam), gagnant du Prix

Montenica (L) sur cette piste. L’entraîneur palois sellera aussi Aphélie

(Street Sense), issue de l’une des plus belles souches actuelles. C’est en

effet une petite-fille d’Allez les Trois (Riverman), la mère d’Anabaa Blue mais

surtout la soeur de la grande Urban Sea (Miswaki), la mère de Galileo (Sadler’s

Wells) et Sea the Stars (Cape Cross), entre autres champions. À Moi (Elusive

Quality) n’a pas à rougir côté pedigree, puisque sa mère, Amorama (Sri Pekan),

est double gagnante de Gr1 aux États-Unis. Enfin, Golconde (Modigliani) est une

propre soeur de Magritte, deuxième du Prix Robert Papin (Gr2) de Natagora

(Divine Light).

 

PRIX DE

BACQUEVILLE (F) : LEFFARD, LA FORME CAGNOISE

« Le

bilan de Cagnes se fait en avril », nous expliquait Fabrice Chappet il y a

quelques jours. Les chevaux ayant participé à ce meeting se présentent en effet

plus affûtés que les autres et font souvent mouche lors des premières réunions

"parisiennes". Leffard (Langfuhr), trois fois placé sur la Côte

d’Azur et juste battu par Chez Laurent (Acclamation) en dernier lieu, revient

sur 1.300m et bénéficiera de nouveau de la décharge d’Antoine Coutier. Il

pourrait enfin trouver le chemin du poteau, même s’il devra redouter le

rentrant Calcutta (Panis), deux fois deuxième de bons éléments, Tibaldi

(Motivator) et Hyppolite (Gold Away). Eternal Gift (Layman) tentera de

confirmer ses bons débuts sur cette piste au mois de janvier.

 

PRIX DE

SAINT-VALERY (F) : MEPHALA, DE LA COTE D’AZUR A LA COTE NORMANDE

Comme

chez les mâles, on peut préférer dans ce maiden les pouliches ayant couru à

Cagnes, comme Mephala (Muhaymin), qui sera munie d’oeillères australiennes pour

la première fois. Dernièrement, elle n’a rien pu faire face à Lord Sinclair

(Mizzen Mast), mais lors de sa sortie précédente, elle avait conclu tout près

de Roero (Acclamation) et Leffard (Langfuhr), ce qui peut être suffisant pour

ouvrir son palmarès ici. Caracesca (Della Francesca) est capable d’afficher de

nouveaux progrès, alors qu’Away my Love (Gold Away) n’a pas mal couru sur ce

parcours fin décembre, dans une course enlevée par Reality (Slickly), future

lauréate du Prix de la Californie (L).

 

PRIX

D’HUDIMESNIL (D) : LE BEL ENGAGEMENT DE SKATES

Skates

(Verglas) trouve un bon engagement dans le Prix d’Hudimesnil (D). Il a en effet

pris une troisième place au niveau Listed le 15 août dernier. À deux semaines

près, cette course lui aurait été interdite… Private Jet (Aussie Rules) fait

également partie des concurrents titrés, et il avait devancé Skates, fin

novembre à Toulouse, mais en recevant quatre kilos. Skates aura cette fois

trois kilos d’avantage…