Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

mijas cup (a) : deux français en lice dans la plus belle course d’andalousie

Autres informations / 04.03.2012

mijas cup (a) : deux français en lice dans la plus belle course d’andalousie

Épreuve

la plus richement dotée du programme espagnol, le Mijas Cup (A) a attiré treize

chevaux, dont deux concurrents tricolores, entraînés à Pau : Special Request

(Kaldounévées) et Nova Kediet (Speighstown). La seconde, présentée par François

Rohaut, n’aura qu’une chance d’outsider. En revanche, le pensionnaire de

Christian Delcher Sanchez, Special Request, peut créer la surprise. Il reste sur

quatre succès consécutifs dans des handicaps et n’a plus le choix des

engagements, mais il est au top. De multiples intérêts français seront

représentés à Malaga ce dimanche. Outre les chevaux entraînés dans l’Hexagone,

il y aura aussi des cavaliers tricolores en piste. Jérémy Crocquevieille

montera le grandissime favori Entre Copas (Sakhee), Julien Grosjean sera

associé à Domeside (Domedriver) qui débutera sur le sable, alors que Julien

Augé pilotera Pazifiksturm (Samum), auteur d’une bonne rentrée sur la surface

qui nous intéresse. Johan Victoire montera Candy Gift (Candy Stripes), pour

l’entraînement de Jean de Rouälle, désormais installé au Maroc. Ce dernier sera

représenté également par Magnesia (Sulamani). Rappelons que le dernier et seul

lauréat entraîné au Maroc est Blue Denim, vainqueur en 2009. Propriétaire de

Candy Gift et Magnesia, l’écurie marocaine Jalobey Racing a déjà gagné la

course, en 2007, avec Papillon Rose.

L’EDITION

LA PLUS RELEVEE DE CETTE JEUNE COMPETITION

Les

observateurs locaux s’accordent à dire que cette édition du Mijas Cup est la

plus relevée de la jeune histoire de cette compétition qui a vu le jour en

2001. Les deux derniers vainqueurs de la course, Entre Copas et Nelson Groom

(Charming Groom) vont chacun tenter de devenir le premier cheval auteur du

doublé dans le Mijas Cup. En toute logique, le premier nommé, confié à Jérémy

Crocquevieille, ne devrait pas décevoir, d’autant qu’il avait besoin de ça lors

de sa rentrée à Mijas (deuxième derrière Nelson Groom). D’ailleurs, son pilote

a confié à nos confrères de A Galopar : « Il manquait une course à Entre Copas

dernièrement et j’ai dit à José-Luis Martinez [jockey de Nelson Groom, ndlr]

qu’il ne nous battrait pas cette fois. »