Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix andre girard : ulyssia royale, une nouvelle femelle etoilee

Autres informations / 25.03.2012

Prix andre girard : ulyssia royale, une nouvelle femelle etoilee

Une

semaine après Ma Filleule (Turgeon), lauréate du Prix de la Christinière, une

nouvelle femelle de 4ans a séduit sur l’hippodrome d’Auteuil. Son nom ? Ulyssia

Royale (Poliglote), la fille de la championne Ma Royale (Garde Royale),

deuxième du "Grand Steeple" 2005. La pensionnaire de Jehan Bertran de

Balanda a réussi ses débuts sur le steeple, à l’occasion de sa rentrée, dans le

Prix André Girard. Toujours aux avant-postes, elle a bien sauté, elle qui avait

perdu confiance, l’an passé, après une chute à l’entraînement. Bien que très

regardante sur le plat, face à une foule importante et bruyante (dans le bon

sens), Ulyssia Royale a appuyé sur l’accélérateur, une fois la dernière haie

sautée. On a alors compté les longueurs. Et c’est finalement avec treize de ces

dernières qu’elle s’est imposée, malgré une faute à la dernière haie. Son

mentor nous a d’ailleurs précisé : « Christophe [Pieux, son jockey, ndlr] a

hésité à la pincer à la dernière haie, ce qui explique sa faute. Mais ce n'est

pas bien grave, et elle a été capable de réaccélérer ensuite. Elle est encore

perfectible, sachant qu'elle est issue d'une famille de tardifs. En septembre

dernier, j'avais eu un moment d'émotion, car je n'arrivais pas à retrouver ma

jument. Elle était tombée et avait perdu confiance. Là, elle commence à

fleurir. On va voir comment elle récupère avant de décider de la suite de son

programme. » Au regard de ses débuts sur le steeple, devant des bons sauteurs

comme Kenzamix (Al Namix), de ses origines magnifiques et de sa marge de

progression, nous attribuons une JDG Jumping Star à Ulyssia Royale.

UNE FILLE

DE MA ROYALE

Élevée

par Marie-Laure Besnouin, Ulyssia Royale est née pour s’épanouir sur le steeple

à haut niveau et progresser avec l’âge, comme toute sa famille. Elle est la

fille de la championne Ma Royale, deuxième du Gras Savoye Grand Steeple-Chase

de Paris (Gr1), deuxième du Prix Alain du Breil (Gr1) et lauréate du Prix Ingré

(Gr3). À la suite d’Ulyssia Royale, Ma Royale a donné un propre frère de cette

dernière, âgé de 3ans et une propre soeur, âgée de 2ans. Son dernier produit

répertorié est un yearling, Beau et Royal (Martaline). Également, Ulyssia

Royale est la nièce de Tanaïs du Chênet (Poliglote), gagnante des Prix

Cambacérès (Gr1) et Orcada (Gr3), Saint du Chenet (Poliglote), lauréat du Prix

Ferdinand Dufaure (Gr1), Galant moss (Tip Moss), troisième de la Grande Course

de Haies d’Auteuil (Gr1), Jocelin (Épervier Bleu), deuxième du Grand

Steeple-Chase de Deauville (L), Iris Royal (Garde Royale), double vainqueur de

Groupe en Angleterre et d’Orthence (Épervier Bleu), deuxième du Prix Wild Monarch

(L). Ajoutons que Tchela (Le Nain Jaune), la poule aux oeufs d’or de la famille

Besnouin, a également été une jument de haut vol, placée de grandes épreuves.