Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix de marsan : wonderful charm ouvre son palmares avec classe

Autres informations / 25.03.2012

Prix de marsan : wonderful charm ouvre son palmares avec classe

Wonderful

Charm (Poliglote) n’a pas fait de détail dans le Prix de Marsan, lorsqu’il a

décidé d’accélérer. S’étendant dans une très belle action, il a repris du champ

sur ses adversaires dans la phase finale, laissant Défi d’Anjou (Saint des

Saints), vainqueur du Prix Christian de l’Hermite (L), à sept longueurs. De ce

fait,  le protégé de Tatiana Puitg a

ouvert son palmarès, lui qui avait toujours bien couru, sans jamais passer le

poteau en tête. Son jeune entraîneur nous a confié au sujet de ce poulain

tardif : « On attend les chevaux, généralement à la maison et cela fait plaisir

lorsque cela donne ces résultats. Wonderful Charm est un bon sauteur, malgré

son modèle peu important. Il fait partie de nos quatre meilleurs 4ans. Nous

avons également Catch One (Smadoun) dans cette promotion, lequel a terminé

troisième du Prix Jacques d’Indy (Gr3). » Jockey de Wonderful Charm, Cyrille Gombeau

a ajouté au micro du cheval émetteur : « Il a pris de la force et de la

maturité pendant l'hiver. Aujourd'hui, il s'est super bien comporté. Il n'a pas

tiré et a sauté sans effort. Dans la ligne droite, il s'est bien allongé. Il a

beaucoup d'abattage. » Par sa façon de changer de vitesse après la dernière

haie et sa placidité dans le parcours, Wonderful Charm devrait rapidement

rejoindre son compagnon d’entraînement et de couleurs Catch One et courir avec

l’élite. Rentré un peu éprouvé après la course, Défi d’Anjou a couru de

première et l’on a hâte de le revoir en steeple. BONNE REPRISE DE PARADIZIO

Dans les

derniers mètres de course, Paradizio (Enrique) s’est fait souffler la troisième

place par Red Slin (Denham Red). Mais il a amorcé un retour en forme

encourageant, après ses dernières sorties moyennes. Son mentor, Marcel Rolland,

nous a expliqué : « Il travaillait mieux le matin et nous sommes peut-être en

train de retrouver le bon cheval de l’an dernier. Le problème, c’est qu’il va

maintenant se situer entre deux catégories. La solution est peut-être d’aller

en steeple avec lui, discipline dans laquelle il est déjà dressé. Aujourd’hui,

il a manqué en fin de parcours, d’autant qu’il a eu quelques ennuis de santé

par le passé. »

LE FRERE

DE ROYAL CHARM

Élevé

par Jean-Philippe Dubois, Wonderful Charm est le frère de Royal Charm

(Cadoudal), deuxième du Prix Finot (L), vainqueur de quatre courses à Exeter et

troisième d’un Gr2 à Aintree. Également, il est le frère de Casa Battlo (Green

Tune), vainqueur du Prix Le Guales de Mézaubran (L). Mère de Wonderful Charm,

Victoria Royale (Garde Royale) s’est placée à quatre reprises en sept sorties,

toutes en plat, sous l’entraînement de Guy Cherel. Magdor (Magwal), deuxième

mère de Wonderful Charm, a enlevé quatre courses en obstacle, trois à Auteuil

et une à Enghien. Elle a aussi fini cinquième du Prix Renaud du Vivier (Gr1).