Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix des benjamins : gorvello confirme

Autres informations / 28.03.2012

Prix des benjamins : gorvello confirme

Grandissime

favori au départ, Gorvello (Poliglote) a brillamment remporté la deuxième

course de sa carrière. Patiemment monté par Bertand Lestrade en queue de

peloton, dans une course menée grand train par son compagnon de casaque, Rock

Coeur (Laveron), Gorvello s’est rapproché librement dans la ligne d’en face. Alors

qu’il semblait prendre l’avantage à l’entrée de la ligne droite, il a commis

une faute à l’avant-dernière haie. Beaucoup de chevaux n’auraient pas pu se

relancer après une telle bévue mais lui a su redonner un coup de rein pour

s’imposer au final deux longueurs et demie devant Square Beaujon (Satri) qui

précède Rock Coeur.

UN

POULAIN TRES "PRO"

Impressionnant

le jour de ses débuts bien qu’un peu immature, Gorvello s’est montré

aujourd’hui très professionnel. « Il le fait de manière très "pro" et

répète ses débuts, a confié Bertrand Lestrade. La course était très rythmée, du

coup j’ai un peu reculé, mais en face je suis venu quand je le voulais. Dans la

ligne droite, je viens trop tôt mais il a su repartir comme tous les bons

chevaux. La dernière fois il biaisait à droite parce qu’il s’était calqué sur

les leaders. Là j’ai pu venir à la corde. » Le pensionnaire de Guillaume

Macaire a indéniablement les moyens de monter de catégorie. Il est pour le

moment le meilleur 3ans que l’on ait vu à Enghien.

LES PROGRES

DE SQUARE BEAUJON

Square

Beaujon avait conclu à neuf longueurs de Gorvello le 5 mars dans le peloton A

du Prix d’Essai. Cette fois, il a fini plus près, courant en progrès.

Attentiste, il est venu très fort en pleine piste à mi-ligne droite, faisant même

illusion pour la victoire. Le pensionnaire de David Windrif conclut finalement

à deux longueurs et demie du représentant de la casaque de Mme Patrick Papot.

Satisfait, son entraîneur nous a confié : « Le poulain court en progrès ; il

finit plus près du gagnant qu’en dernier lieu. Je pense même qu'il aurait pu

donner plus chaud à Gorvello s'il n'avait pas perdu un peu de temps au saut de

la dernière haie. Mais je préfère cela plutôt qu'il soit tombé parce que son

jockey aurait été trop offensif... Il devrait courir une fois à Auteuil avant

de prendre des vacances. Il est déjà dressé en steeple, mais il n'est pas fait.

Il n'a pas encore le garrot sorti. »

ROCK

COEUR ET VULCAIN DE SIVOLA,  DANS LE MEME

ORDRE

Comme

dans le peloton B du Prix d’Essai, Rock Coeur et Vulcain de Sivola (Assessor)

ont conclu dans le même ordre mais pas aux mêmes places. En effet, les deux

premiers du peloton A les ont devancés. Après avoir imprimé un rythme très

sélectif à la course, Rock Coeur n’a pas démérité dans la phase finale. Il

conserve nettement la deuxième place devant le poulain de Michel Sardou. Dans

le sillage des animateurs pendant le parcours, Vulcain de Sivola n’a pu changer

de vitesse dans la ligne droite.

UNE

BONNE FAMILLE DE SAUTEURS

Né de

Poliglote, qui fait référence chez les étalons d’obstacle, Gorvello est un

élève de Jacky Thomas. C’est le premier produit de la bonne Rolandale

(Mansonnien), une grande jument noire qui avait fait un numéro dans le Prix

John Cunnington à Auteuil, en s’imposant de bout en bout. Rolandale est la

soeur de Jakiloup (Loup Solitaire), vainqueur d’un bon steeple à Enghien et

placé de Groupe à Auteuil. Tarah Rederie (Cadoudal), la deuxième mère, a quant

à elle gagné en haies et en steeple-chase à Auteuil.