Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix des benjamins : gorvello pour une confirmation

Autres informations / 27.03.2012

Prix des benjamins : gorvello pour une confirmation

Disputé

sur 3.200m, le Prix des Benjamins va nous permettre de voir en piste les

gagnants des deux pelotons du Prix d’Essai des Poulains : Gorvello (Poliglote)

et Rock Cœur (Laveron). Tous deux ont pour point commun d’appartenir à la

famille Papot. Le premier cité est entraîné par Guillaume Macaire, le second

par Patrice Quinton. Gorvello a incontestablement laissé la plus belle

impression lors de sa victoire le 5 mars. Ce jour-là, il avait souvent sauté

sur sa droite. Malgré cela, le fils de Poliglote avait "repris un départ",

une fois la dernière haie franchie, laissant son plus proche adversaire, Square

Beaujon (Satri), à neuf longueurs. Son partenaire, Bertrand Lestrade, avait

alors déclaré : « Gorvello m’a beaucoup impressionné dans la manière.[…] Il a

compris par lui-même qu’il fallait accélérer. Il a changé de pied et a placé

une terrible accélération. Il y a encore quelques réglages à effectuer, mais je

crois qu’il a montré quelque chose de fort. » Bien que déjà mécanisé sur

l’obstacle, Gorvello dispose encore d’une belle marge de progression. Il

constitue l’attraction de la course.

ROCK

COEUR PEUT DONNER CHAUD A GORVELLO

Vainqueur

du peloton B le 5 mars, le pensionnaire de Patrice Quinton y avait mis la

manière. En effet, rapidement en tête, il avait repoussé la bonne attaque de Vulcain

de Sivola (Assessor). Gagner de bout en bout n’est, en effet, jamais aisé,

encore moins lorsque l’on débute. Néanmoins, Rock Coeur avait semblé assez

difficile et son jockey, Jérôme Zuliani, nous avait expliqué : « C’est un bon

poulain mais il a tendance à vouloir aller plus vite que la musique.[…] Il

déteste se retrouver derrière les autres. Il a un bon potentiel mais il y a

beaucoup de travail à effectuer avec lui. » On peut donc s’attendre à ce que

Rock Coeur imprime son train à l’épreuve. Sa marge de progression est grande et

il sera intéressant de voir comment il a évolué.

VULCAIN

DE SIVOLA, POUR UNE REVANCHE

Le

pensionnaire de Thomas Trapenard avait été le seul capable de suivre Rock Coeur.

Même s’il n’avait pu le doubler, il s’était très bien comporté. Passé depuis

sous les couleurs de Michel Sardou, il semble être le seul capable d’inquiéter

les deux représentants de la casaque Papot.