Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Auteuil, prix jean granel (l) : tanaïs du chenet dans sa discipline de predilection

Autres informations / 22.04.2012

Auteuil, prix jean granel (l) : tanaïs du chenet dans sa discipline de predilection

 « Elle est beaucoup mieux sur les haies car

elle fait plus attention à elle désormais », lâche Marcel Rolland après la

victoire de sa protégée Tanaïs du Chênet (Poliglote) dans le Prix Jean Granel

(L). En dépit de ses trois victoires en steeple, dont le Prix Orcada (Gr3), la

jument de Magalen Bryant est bien plus incisive sur les "balais".

Elle l’a prouvé ce dimanche, en renouant avec la victoire en haies, discipline

dans laquelle elle ne s’était plus imposée depuis son succès dans le Prix

Cambacérès (Gr1), le 7 novembre 2010. D’autant qu’elle a toujours cette

habitude de faire des fautes au moment où la course s’emballe. C’était le cas

dans le Prix Orcada où, après une erreur au gros open ditch, elle était revenue

gagner. Dimanche, elle a fauté sur la dernière haie, mais s’est relancée au

courage. Et elle a dicté sa loi d’une encolure à Wutzeline (Waky Nao). Encore

une fois, ce sont les femelles qui ont donc fait l’arrivée dans une bonne

course de haies pour chevaux d’âge. Également, presque deux heures après le

succès d’Ulyssia Royale (Poliglote) dans le Prix Philippe Ménager, Tanaïs du

Chenet a encore fait briller la souche de la poulinière Tchela, une des plus

belles familles d’obstacle. Rencontré après la course, Marcel Rolland nous a

confié : « Elle court très bien, même si j’ai eu un peu peur à la dernière

haie. Elle a connu un passage à vide, mais c’est une jument qui progresse

toujours après sa rentrée, au printemps. Elle va rester en haies désormais. »

Fidèle jockey de la lauréate, Régis Schmidlin a ajouté : « À la dernière haie,

je n’avais plus rien, plus de selle, mais c’est une jument très lutteuse, qui

possède beaucoup de qualité. Elle est bien sur les haies. Après le dernier

obstacle, elle est bien repartie. Mission accomplie ! »

LA

MEILLEURE PERFORMANCE DE WUTZELINE A AUTEUIL

La

double lauréate du Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3), Wutzeline, a réussi la

meilleure sortie de sa carrière sur les haies d’Auteuil, en terminant deuxième,

tout près, de Tanaïs du Chênet. Son mentor, Yannick Fertillet, nous a dit : «

Elle court vraiment bien. On avait peur qu’elle accuse le coup de sa très bonne

course à Auteuil, sous 71 kilos. Si elle reste bien, elle recourra à Auteuil,

sinon elle partira au pré et attendra Cagnes-sur-Mer. » Après un parcours

d’attente, Lamego (Ski Chief) a prouvé qu’il pouvait aller avec les bons en

finissant plaisant troisième, appuyé contre la grille du pesage. Jument de

qualité, Quart de Pêche (Sinndar) a fait illusion pour la troisième place,

avant de se la faire souffler par le pensionnaire de Patricia Butel. Un peu

allant dans le parcours, Ozamo (Alamo Bay) a tenté de venir entre les deux

dernières haies, mais il n’a pas eu la même accélération que lors de ses grands

jours.

DECEPTION

DE LE TRANQUILLE

Vainqueur

d’une épreuve similaire, le 25 mars, Le Tranquille (Reste Tranquille) n’a pu

rééditer pareille performance. Le cheval de Jean-Paul Sénéchal a tiré dans le

parcours et s’est montré fautif, notamment au début de la ligne d’en face. Dans

la ligne droite, il n’a pas été en mesure de se montrer dangereux.

TCHELA,

LA POULE AUX OEUFS D’OR

Élevée

par Marie-Laure Besnouin, Tanaïs du Chênet est la fille d’une des meilleures

poulinières d’obstacle, Tchela (Le Nain Jaune), qui a couru vingt-huit fois

sans gagner, prenant cependant deux places de Groupe sur les gros obstacles.

Tchela s’est rattrapée au haras, puisqu’elle a donné seize produits dont : Ma

Royale (Garde Royale), deuxième du "Grand Steeple" au terme d’une

remarquable fin de course, mais aussi deuxième du Prix Alain du Breil (Gr1) et

gagnante du Prix Ingré (Gr3) ; Saint du Chenet (Poliglote), vainqueur des Prix

Ferdinand Dufaure (Gr1), Fleuret (Gr3) et Jean Stern (Gr2) ; Galant Moss (Tip

Moss), deuxième du Prix Renaud du Vivier et troisième de la Grande Course de

Haies d’Auteuil (Grs1) ; Jocelin (Épervier Bleu), deuxième du Grand

Steeple-Chase de Deauville (L) ; et enfin Orthence (Épervier Bleu), deuxième du

Prix Wild Monarch (L). Depuis Tanaïs du Chênet, sa mère, Tchela, a eu deux

produits répertoriés sur France Galop : Union du Chênet (Kahyasi) et Viva

Tchela (Astarabad).