Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Baromètre classique par pierre laperdrix

Autres informations / 25.04.2012

Baromètre classique par pierre laperdrix

Chez les

mâles, les deux temps forts de la semaine écoulée, les Prix Noailles (Gr2) et

de Suresne (L),  disputés en terrain

pénible, ont livré des verdicts difficiles à interpréter. Les courses à conditions

ont révélé deux bons éléments, Albion (With Approval) et Petite Noblesse

(Galileo).

 

POULE

D’ESSAI DES POULICHES : PETITE NOBLESSE SEULE AU MONDE DANS LE PRIX DU

LOUVRE

Pas de

grands changements concernant les pouliches. Petite Noblesse (Galileo) gagne

cependant un rang après son succès très facile dans le Prix du Louvre (B). Elle

confirme ainsi son potentiel, et le fait qu’elle devrait encore être invaincue.

Toutefois, la course s’est disputée en terrain lourd, et les écarts à l’arrivée

– six longueurs la séparent de sa poursuivante, Day of Victory (Victory Note) –

n’auraient sûrement pas été aussi importants sur une piste plus rapide.

Néanmoins, on ne doute pas que Petite Noblesse se serait également imposée sur

un terrain moins pénible.

 

POULE D’ESSAI

DES POULAINS

Aucun

changement de hiérarchie n’est à signaler pour le baromètre de la Poule d’Essai

des Poulains. Si certains sujets sont remontés dans le classement, c’est en

raison de la sortie de Hermival (Dubawi) et Abtaal (Rock Hard Ten), programmés

pour

Newmarket.

 

QIPCO

2.000 GUINEAS : EN ROUTE VERS LES "GUINÉES"

On

savait déjà que French Fifteen (Turtle Bowl) serait dirigé vers Newmarket et

ses 2.000 Guinées. On a appris cette semaine que Hermival et Abtaal viseront

également le classique de Newmarket. Logiquement, ces deux poulains sortent du

classement. Concernant le baromètre des "Guinées" pour les poulains

français, il est logique d’y placer French Fifteen en tête. Sa façon de courir,

en connaissant un petit coup de pompe avant d’être capable de placer une

accélération dévastatrice, sera un atout majeur sur le parcours en ligne

droite. À la deuxième place, Hermival sera préféré à Abtaal. Certes, le

pensionnaire de Jean-Claude Rouget a devancé celui de Mikel Delzangles dans le

Prix Djebel (Gr3), mais Hermival, qui n’en était qu’à sa deuxième sortie, a

sans doute un potentiel de progression plus important que son rival.

 

PRIX DU

JOCKEY CLUB : PRIX NOAILLES : REVELATION DE HARD DREAM, INTERROGATIONS AU

SUJET DE LOI

Après le

Prix Noailles (Gr2), et le Prix de Suresnes (L), le baromètre pour le

"Jockey Club" a connu d’importantes évolutions, sans pour autant

qu’aucun leader ne se détache vraiment. À six semaines du grand rendez-vous, il

faudra attendre encore des épreuves comme le Prix Greffulhe (Gr2), le 5 mai, ou

le Prix de Guiche (Gr3), le 11 mai, pour y voir plus clair. Loi (Lawman)

descend à la cinquième place après sa rentrée dans le "Noailles", où

il n’a fini que quatrième. Cependant, il serait injuste de condamner le poulain

de Jean-Marie Béguigné sur cette seule contre-performance. En effet, Loi a pâti

d’une course sans train, qui s’est jouée sur un déboulé de quatre cents mètres,

et Olivier Peslier n’a pas voulu être dur avec son partenaire pour sa

réapparition, surtout en terrain lourd. Il ne l’a fait travailler qu’aux bras,

et Loi n’a pas fini en rampant. La révélation du Prix Noailles se nomme Hard

Dream (Oasis Dream). Le poulain de François Rohaut passait un vrai test dans

cette épreuve, lui qui n’avait couru que des épreuves à conditions en province.

En digne fils d’Oasis Dream, Hard Dream n’a pas été avantagé par les fortes

pluies tombées à Longchamp. Il ne s’en est pas moins imposé sûrement, et il a

le droit de viser les classiques. Il devance Tifongo (Dr Fong), décevant

auparavant dans le Prix La Force. On peut estimer que les limites du poulain de

Guy Pariente sont connues, et il reste à sa place dans ce baromètre. Grâce à sa

troisième place, Valdo Béré (Hurricane Cat) progresse encore au sein du

classement.

SIR JADE

FAIT SON ENTREE SUITE AU PRIX DE SURESNES

Un autre

poulain de François Rohaut s’est distingué au cours de la semaine écoulée.

Mustaheel (Lawman) a remporté le Prix de Suresnes (L), disputé sur les 1.800m

ligne droite de Maisons-Laffitte. François Rohaut a toutefois précisé que le

Prix du Jockey Club ne serait pas l’objectif de ce sujet qui devrait être

raccourci. Il sort donc du classement. En revanche, son dauphin, Sir Jade

(Gentlewave), gagne le droit d’y figurer, à la seizième place. Le terrain lourd

de Maisons-Laffitte a été à son avantage mercredi, mais le poulain de Guy

Pariente effectuait une petite rentrée. Il n’avait pas été revu depuis sa

tentative décevante dans le Prix Policeman (L). Jean-Marc Capitte a expliqué

que le poulain n’était pas très bien après la course, et avait eu besoin d’une

bonne période de repos. Il avait en effet déjà couru à deux reprises sur la

Côte d’Azur, devançant Saônois (Chichicastenango), qui se retrouve en tête de

notre classement. Élément tardif, il peut encore progresser et devrait être

revu dans le Prix Greffulhe.

ALBION,

LA BELLE IMPRESSION DE LA SEMAINE

Né dans

la pourpre, Albion (With Approval) a gagné sa JDG Rising Star en ouvrant son

palmarès à l’occasion du Prix du Pré Catelan (B). L’élève de Kirsten Rausing avait

buté contre de bons éléments à 2ans, lui qui n’était pas spécialement précoce.

Il se révèle donc cette année, en devançant Lunayir (Sinndar), un poulain

estimé par Alain de Royer Dupré. C’est un poulain sérieux. Même s’il ne gagne

pas de loin, il est certainement meilleur que l’impression visuelle qu’il a

laissée.

SOFAST

POURRAIT ÊTRE ALLONGÉ

Sofast

(Rock of Gibraltar) fait son arrivée dans le baromètre du "Jockey

Club". Il n’est pas impossible qu’on le voie dans une course comme le Prix

de Guiche (Gr3), sur 1.800m, une épreuve qui peut mener au Prix du Jockey Club.