Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Beauty parlour, la nouvelle pepite

Autres informations / 22.04.2012

Beauty parlour, la nouvelle pepite

Depuis

le début des années 1990, Élie Lellouche s’est vu confier une partie de

l’effectif de l’Écurie Wildenstein. Dès le début de la collaboration entre

l’entraîneur cantilien et les "bleus", de grandes victoires ont été

obtenues. « Le premier cheval que Daniel Wildenstein m’a confié, c’était

Épervier Bleu (Saint Cyrien), puis il y a eu assez vite Pistolet Bleu (Top

Ville), Lost World (Last Tycoon) et Bigstone (Last Tycoon). » Élie Lellouche a

remporté vingt-quatre Groupes I pour le compte de la casaque bleue, le dernier

ayant été obtenu par Planteur (Danehill Dancer) l’année dernière à l’occasion

du Prix Ganay (Gr1). Tous les ans, de nouveaux espoirs de l’Écurie Wildenstein

viennent gonfler l’effectif de chevaux d’Élie Lellouche. En 2012, de grandes

espérances ont été placées en Beauty Parlour (Deep Impact), l’invaincue

pouliche de 3ans qui vient de triompher dimanche 15 avril dans le Prix de la

Grotte (Gr3), et qui s’annonce comme la favorite de la Poule d’Essai des

Pouliches (Gr1). Cette course, Élie Lellouche l’a déjà gagnée avec une

représentante de Daniel Wildenstein, Danseuse du Soir (Thatching), en 1991. «

Beauty Parlour a plus de classe que Danseuse du Soir. Elle est moins précoce,

mais va être capable de parcourir des distances plus longues. Danseuse du Soir

a gagné un Groupe à 2 ans, alors que Beauty Parlour n’en aurait pas été

capable. C’est une super pouliche. Si elle n’est jamais très démonstrative le

matin, elle a toujours montré des facilités et des progrès en course.

Contrairement à son propre frère Barocci, qui était un premier produit, elle a

beaucoup évolué entre 2 et 3ans. Elle a pris de beaucoup de force. » Ce

vendredi matin, beauty Parlour avait déjà travaillé lorsque nous sommes

arrivés. Comme tous les bons chevaux chez Élie Lellouche, elle a hérité d’un des

boxes les plus proches du bureau de son entraîneur. Nous avons assisté à une

séance d’ostéopathie à laquelle elle s’est soumise et qui, semble-t-il, lui a

bien plu. « En fait, elle n’a aucun problème. L’ostéopathe vient tous les

vendredis et comme il s’agit d’une pouliche hors du commun, elle mérite un

traitement particulier. En plus, c’est une pouliche vraiment très gentille,

docile, qui se laisse facilement manipuler. » Beauty Parlour a désormais

rendez-vous avec Longchamp le 13 mai afin de passer de statut d’espoir à celui

de « classique ».