Dabirsim sera désormais monté par christophe soumillon

Autres informations / 07.04.2012

Dabirsim sera désormais monté par christophe soumillon

Candidat

dans une semaine au Prix de Fontainebleau (Gr3), Dabirsim (Hat Trick) ne sera

pas monté par Frankie Dettori, mais par Christophe Soumillon, comme nous

l’avons révélé vendredi après-midi. Le jockey belge a signé un contrat de monte

avec Simon Springer, propriétaire de Dabirsim. Christophe Soumillon avait déjà

failli être le partenaire de Dabirsim à l’occasion du Darley Prix Morny (Gr1),

à Deauville. Mais, retenu lors des engagements par son contrat avec l’écurie

Wildenstein, il n’avait pu lui être associé. Suite à cette annonce, Christophe

Ferland et Christophe Soumillon sont revenus avec nous sur cette association :

CHRISTOPHE

FERLAND : « CHRISTOPHE SOUMILLON EST UN PILOTE DE NIVEAU INTERNATIONAL »

«

Christophe Soumillon a déjà vu plusieurs fois Dabirsim courir. Christophe

s’adapte très vite et a un vrai sens de la course. C’est un pilote de niveau

international. Je n’ai donc pas d’inquiétude sur ce changement de partenaire,

même si j’ai été très heureux quand Frankie Dettori l’a monté. C’est un grand

monsieur, que j’ai toujours admiré et que j’ai eu l’occasion de côtoyer lorsque

je travaillais en Angleterre et j’ai été particulièrement fier qu’il remporte

son 500e Gr1 avec un cheval que j’entraîne. »

D’ABORD

LA "POULE", PUIS DEUX POSSIBILITES

« Le

cheval va très bien. Il va faire sa rentrée dans le Prix de Fontainebleau, puis

disputer la Poule d’Essai. L’hypothèse des "2000 Guinées" a été

écartée, mais il n’est pas impossible qu’il courre en Angleterre cette année.

En effet, en fonction de ce que nous apprenons sur sa tenue, il pourra courir

ensuite ou bien le "Jockey Club" sur 2.100m ou bien les St James’s

Palace Stakes à Ascot, en restant sur 1.600m. Nous déciderons de la suite de

son programme au fur et à mesure. Dans le Fontainebleau, le cheval fera une

rentrée. Donc, ce sera difficile de se faire une idée de sa capacité à tenir ;

le vrai test, ce sera dans la Poule d’Essai. Personnellement, sur ce qu’il me

montre le matin, je pense qu’il devrait pouvoir tenir plus de 1.600m. »

UNE

BONNE DYNAMIQUE

« Avec

Christophe Soumillon, nous allons essayer de créer une bonne atmosphère, une

bonne dynamique, et de travailler la main dans la main pour que le cheval donne

le meilleur de lui-même à chaque course. Nous en avons déjà parlé tous les deux

plusieurs fois, de façon très sympathique. Nous avons le même but : aboutir à

quelque chose de grand pour Dabirsim. Dimanche, Christophe va d’ailleurs monter

un de mes chevaux pour un autre propriétaire que Simon Springer. Nous apprenons

à nous connaître tranquillement. »

CHRISTOPHE

SOUMILLON : « UN IMMENSE PLAISIR »

« Je

suis un peu à la base de la collaboration entre Frankie Dettori et Christophe

Ferland car je suis un ami de M. Springer et je connais bien plusieurs de ses

associés. J’ai toujours voulu monter Dabirsim depuis ses débuts à La Teste.

C’est un champion. Je l’ai vu tout de suite. Malheureusement, je n’ai pas pu le

monter tout au long de son année de 2ans, notamment dans le Prix Morny, parce

que j’étais retenu par mon contrat avec la famille Wildenstein…et mon cheval

n’a finalement pas couru. J’étais très frustré. J’ai passé un mauvais moment

dans le vestiaire. Son propriétaire m’a ensuite proposé de le monter dans le

Prix Jean-Luc Lagardère, mais j’étais mis à pied. Vraiment, je n’ai pas eu de

chance avec lui l’année dernière. »

LA VOIE

EST DEGAGEE !

« Cette

année, on m’a demandé de pouvoir le suivre. Mais c’était difficile pour moi de

m’engager en début de saison, car je devais avoir plus de visibilité sur mes

engagements avec les Wildenstein et avec Jean-Claude Rouget. J’en ai parlé avec

Jean-Claude. Quand j’ai su qu’Abtaal allait vers les "Guinées", et

Xanadou vers le "Jockey Club", la voie était dégagée. Enfin, je vais

pouvoir monter Dabirsim ! »

BEAUCOUP

DE JOIE A VENIR

« M.

Springer a toujours rêvé d’avoir un bon cheval, et Dabirsim est exceptionnel.

Avec M. Springer, nous nous entendons très bien ; il est aussi ami avec Frankie

Dettori. Mais, même si je n’étais pas disponible l’an dernier, il n’a jamais

oublié que je devais monter Dabirsim. Je suis vraiment heureux. C’est un cheval

qui m’a impressionné. Je suis sûr qu’il va nous apporter beaucoup de joie. »

L’INCARNATION

DU PUR-SANG

« Quand

je vois Dabirsim, je vois l’incarnation du pur-sang. C’est un cheval

impressionnant, qui a beaucoup de vitesse, qui est très tonique. Il a une

accélération assez foudroyante. Je sais qu’il a encore pris de la force cette

année et qu’il a bien grandi. De plus, il n’a jamais eu de course dure à 2ans.

La seule petite réserve, c’est sur la distance. C’est pour cela que ce sera

sans doute mieux pour lui d’être à Longchamp, où les 1.600m sont un peu moins

durs que ceux de Newmarket. Dans le Fontainebleau, je vais essayer de lui

donner une bonne course de rentrée. Christophe Ferland est un entraîneur qui

prépare très bien ses chevaux, comme il l’a prouvé l’an dernier, et pas

seulement avec Dabirsim. Cela me fait vraiment plaisir de le monter. Je sens

que c’est une équipe qui va bien marcher. Oui, c’est un immense plaisir.