De nouvelles tetes au bois de boulogne

Autres informations / 09.04.2012

De nouvelles tetes au bois de boulogne

La

réouverture de Longchamp a dévoilé son lot de surprises, plus ou moins bonnes,

avec quelques révélations. La première, une bonne, c’est Saônois

(Chichicastenango) qui a enlevé le Prix La Force (Gr3). La marge est minime à

l’arrivée, mais elle ne traduit pas sa supériorité. Il a eu le jour au dernier

moment et cinquante mètres à peine lui ont suffi pour remonter Beauvoir

(Footstepsinthesand) et Saint Loup (Zamindar), leader de ce dernier. Saônois

avait déjà gagné à la manière d’un bon cheval le Prix Policeman (L) à

Cagnes-sur-Mer. Pour son retour sur le gazon, il confirme et s’affirme. Il n’y

aurait finalement pas vraiment de surprise de voir ce cheval, qui sort de son

box et progresse, terminer à l’arrivée du "Jockey Club" ou du Grand

Prix de Paris (Grs1). Il peut écrire une belle histoire de cette année 2012.

L’autre révélation au niveau Groupe, c’est Giofra (Dansili), intouchable dans

le Prix d’Harcourt (Gr2). Elle illustre bien la méthode d’Alain de Royer Dupré.

Cet entraîneur, qui est l’un des meilleurs pour juger dans l’absolu ses

chevaux, n’hésite pas à faire sauter plusieurs paliers d’un coup à ses bons

éléments. Reliable Man (Dalakhani) en a été un exemple, Giofra en est un autre.

Cette pouliche qui a débuté tardivement est passée d’une "F" à une

Listed l’an dernier, et, dimanche, c’était directement le passage au niveau Gr2

qui était tenté. Un examen totalement réussi qui appelle une victoire au

meilleur niveau. Enfin, Beauvoir. C’était le "coup sûr du jour", sur

l’impression qu’il avait laissée et les bruits qui l’entourent. Il se testait

sur 2.000m et n’a pas réussi son examen. Venu très facilement, il a lâché prise

dans les deux cents derniers mètres. Il ne tient pas et cette leçon a coûté

cinq pour dix.