John smith grand national de liverpool (gr3) : le "fr" neptune collonges arrache le grand national

Autres informations / 15.04.2012

John smith grand national de liverpool (gr3) : le "fr" neptune collonges arrache le grand national

Après le

succès de Lutteur III, il avait fallu attendre cent ans pour que l’élevage

français enlève un deuxième "Grand National" de Liverpool (Gr3).

C’était en 2009, avec la victoire de "l’anglo" de complément Mon Môme

(Passing Sale). Nous n’avons pas eu à attendre aussi longtemps pour voir un

autre "FR" remporter le mythique Grand National. L’AQPS élevé par la

GAEC Delorme Frères, Neptune Collonges (Dom Alco), l’a fait ! Ce n’est que d’un

nez que l’ex-protégé de Jacques Ortet a remporté ce "Grand National",

à l’issue des 7.200m et des trente obstacles du parcours. Et il a dû faire

preuve d’un courage hors normes pour aller chercher la victoire. Le partenaire

de Daryl Jacob paraissait pourtant aller moins facilement que ses rivaux dans

le tournant final. Mais son pilote lui a donné sa chance et il est revenu

dominer courageusement Sunnyhillboy (Old Vic) sur le poteau. Il a ainsi offert

un premier "Grand National" à son entraîneur, Paul Nicholls, qui

reprend ses distances sur Nicky Henderson pour le titre de meilleur entraîneur

d’obstacle anglais, à l’occasion de la saison 2011/2012. « C’est probablement

le meilleur cheval que nous ayons couru dans ce Grand National, a expliqué Paul

Nicholls. Il était dans une grande forme, et s’était placé dans le Cheltenham

Gold Cup tout en gagnant deux fois l’équivalent irlandais. Daryl a monté une

superbe course. C’est la course que nous voulons tous, c’est superbe. »

Propriétaire de Neptune Collonges, John Hales a ajouté : « Quand il a passé la

ligne, je savais que c’était fait. Ma première pensée a été pour Paul  [Nicholls, ndlr] qui va passer en tête du

championnat des entraîneurs. »

LE

CHEVAL DE CLASSE

Le

"Grand National" se court sous la formule handicap, qui n’avantage

pas les chevaux de grande classe, comme Neptune Collonges. C’est d’ailleurs

souvent une véritable loterie, en raison de sa formule et du parcours. Rares

sont donc les cracks à s’imposer. C’est pourquoi l’on peut dire que, en classe

pure, Neptune Collonges est certainement l’un des meilleurs gagnants de

l’histoire du Grand National. Dans sa jeunesse, avant sa vente, il avait enlevé

le Prix Fleuret (Gr3) pour l’entraînement Ortet et les couleurs Vuillard.

Ensuite, passé dans les boxes de Paul Nicholls, il a enlevé sept Groupes, dont

deux Punchestown Gold Cup (Gr1). En dépit de son poids, Neptune Collonges avait

donc largement la classe pour vaincre dans le "Grand National".

UN

PARCOURS PARFAIT

Lauréat

de son premier "Grand National", avec Neptune Collonges, Daryl Jacob,

deuxième pilote de Paul Nicholls, a monté un parcours idéal dans ce Gr3.

Attentiste au centre du peloton, il a évité de galoper le long du rail, où les

chutes sont nombreuses. Ce n’est qu’après "l’écrémage" du premier

tour qu’il a ramené Neptune Collonges vers la corde. Dans le tournant final,

tout en étant sollicité, il ne s’est pas laissé décramponner par Sunnyhillboy

et Seabass (Turtle Island), associée à Katie Walsh et dont la faute au dernier

fence lui a coûté cher. Pour finir, Neptune Collonges a refait mètre après

mètre pour venir battre Sunnyhillboy dans la dernière foulée. « C’est un cheval

de fer, a confié Daryl Jacob. J’avais dit à Paul, il y a deux ans, que je

monterais un cheval de "Grand National" pour lui. C’est fait ! »

GRIS

COMME NICHOLAUS SILVER

Depuis

le succès de Nicholaus silver en 1961, plus aucun cheval gris n’avait remporté

le "Grand National", c’est chose faite avec notre Neptune Collonges

national.

DISPARITION

DE SYNCHRONISED

Lauréat

du Cheltenham Gold Cup (Gr1), Synchronised (Sadler’s Wells) tentait un pari

difficile dans le "Grand National". Après s’être échappé avant le

départ, il a finalement couru ce Gr3. Le cheval de John McManus est tombé au

premier passage du Becher’s Brook. Et il ne s’est malheureusement pas relevé.


 

MAGHULL

NOVICES’ CHASE (GR1) : SPRINTER SACRE ECRIT SA LEGENDE

«

Sprinter Sacré (Network) se moque de l’opposition… » Le commentateur

britannique du Maghull Novices’ Chase 

(Gr1) a parfaitement résumé la situation en ce qui concerne le crack

élevé par Christophe Masle. Non seulement il se joue de ses adversaires, mais,

en plus, ces derniers sont de moins en moins nombreux à vouloir croiser le fer

avec lui. Ils n’étaient que trois modestes steeple-chasers à courir le Maghull

Novices’ Chase. Logiquement, le protégé de Nicky Henderson a effectué un canter

d’un bout à l’autre du parcours. En début de course, cependant, l’imprévisible

Australia Day (Key of Luck) aurait pu lui causer des soucis. Il a, en effet,

cherché à dérober, peu après le départ. Sprinter Sacré a donc eu un rival

compliqué en point de mire, de ceux qui peuvent faire perdre une course

bêtement. Mais peu après le premier tour, Barry Geraghty, en selle sur Sprinter

Sacré, a décidé de laisser parler l’allant et la classe naturelle de son

champion. Et, à mille mètres de l’arrivée, il a mis un premier "uppercut"

à ses rivaux, les laissant dans le lointain. Seul le "FR" Toubab

(Martaline) a cherché à s’accrocher à Sprinter Sacré, en vain. Puisque, après

avoir sauté à la perfection tous les fences du parcours, il s’est détaché grâce

à sa grande action, sur le plat, ralliant le poteau treize longueurs devant

Toubab. De ce fait, l’élevage français a signé le jumelé de cette épreuve.

Désormais lauréat de neuf de ses onze courses, et invaincu en cinq courses sur

le steeple, Sprinter Sacré a écrit le premier chapitre de sa légende. Auteur du

doublé « Arkle Chase-Maghull Novices’ Chase », il devrait désormais viser le

Queen Mother Champion Chase (Gr1) 2013, compétition remportée par Finian’s

Rainbow (Tiraaz) cette année, lequel avait gagné le Maghull en 2011. Pas

question de Gold Cup pour lui, au regard de son allant, comme l’a rappelé son

entourage. Nicky henderson : « C’est une joie pour les courses d’avoir Sprinter

Sacré » Grâce au succès de Sprinter Sacré, Nicky Henderson a désormais 34.000 £

d’avance sur Paul Nicholls au classement des entraîneurs d’obstacle anglais,

pour la saison 2011/2012. Il a confié, au sujet du champion "made in

France" : « Il a été exceptionnel toute la saison. Il est spectaculaire et

c’est une joie pour les courses de l’avoir. Il est vraiment effrayant. Il est

très fort. Il a la bonne attitude et le physique qui va avec. » Barry Geraghty

a ajouté : « Quand vous sautez avec Sprinter Sacré, vous n’avez qu’une envie,

sauter encore… Je n’ai jamais monté un cheval sautant comme lui… »