Longchamp, prix du pre catelan (b) : albion decroche son etoile sans perfidie

Autres informations / 20.04.2012

Longchamp, prix du pre catelan (b) : albion decroche son etoile sans perfidie

Même si

Albion (With Approval) n’a gagné que d’une encolure le Prix du Pré Catelan (B),

devant Lunayir (Sinndar), le poulain de Kirsten Rausing l’a fait avec une

certaine marge, sur un terrain assoupli auquel ses origines ne le

prédestinaient guère. Albion a galopé à la corde, derrière Amarcord (Peintre

Célèbre), en cinquième position, alors que Brillant Chichi (Chichicastenango)

menait, galopant au centre de la piste, suivi de Lunayir, un peu brillant en

début de parcours. Dans la ligne droite, la lutte s’est engagée entre Brillant

Chichi et Lunayir. Sous l’effort, le gris de Philippe Demercastel a penché sur

sa gauche, gênant Amarcord, qui tentait de s’infiltrer entre ses deux rivaux.

Par contrecoup, Amarcord est venu au contact de Lunayir, déséquilibré un

instant. Mais le futur lauréat arrivait à l’extérieur. Maxime Guyon a en effet

décalé Albion de la corde et, sous ses sollicitations, le poulain a bien réagi

pour venir battre Lunayir aux abords du poteau. Vu le style de son succès et

les lignes qu’il avait à 2ans, nous lui décernons une JDG Rising Star. Albion a

couru trois fois à 2ans, sans trouver le chemin de la victoire, mais sans

jamais démériter. Il avait en effet débuté à Maisons-Laffitte, dans un lot qui

s’est ensuite révélé très bon, puisqu’il se classait quatrième d’Hippolyte

(Gold Away), Calcutta (Panis) et First Date (Selkirk), qui a fait un

"truc" pour sa rentrée à Longchamp. Ensuite, il s’est classé

troisième d’une "B" à Deauville, mais le poulain avait mené à une

allure soutenue avant de marquer le pas dans la ligne droite. Il avait

d’ailleurs montré un autre visage dès sa sortie suivante. S’il avait été

nettement battu par Hippolyte, une nouvelle fois, il avait dominé nettement

Statu Quo (American Post), qui l’avait devancé à Deauville. Albion n’était

certainement pas un 2ans,et il peut montrer de grandes choses cette année.

UN PEU

LONG POUR LUNAYIR ?

À chaud,

on pouvait penser que s’il n’avait pas été "touché" par Amarcord,

Lunayir aurait pu s’imposer. Juste après la course, Alain de Royer Dupré

pensait plutôt à un problème de distance : « Le poulain avait bien travaillé il

y a deux semaines sur l’hippodrome de Chantilly. Il fait partie de mes 3ans

très estimés, mais aujourd’hui, peut-être que la distance était un peu longue

pour lui, surtout qu’il a été contraint de venir tôt. Ce n’est en tout cas pas

un problème de terrain. Nous allons réfléchir à la suite du programme. Comme il

est encore maiden, il va avoir le droit à d’autres courses de ce genre. »

AMARCORD

SUR LA BONNE VOIE

Amarcord

a logiquement récupéré la troisième place après enquête. Pour ce poulain encore

un peu compliqué, ce coup de tampon a coûté cher. Élie Lellouche nous confiait

après la course : « C’est un poulain de qualité, mais il a encore besoin

d’apprendre. Il est sur la bonne voie, car son comportement est meilleur que

lors de ses débuts. »

L’UNE

DES MEILLEURES SOUCHES DE KIRSTEN RAUSING

Élevé

par sa propriétaire, Kirsten Rausing, Albion est très bien né, puisque c’est un

fils d’Alborada (Alzao), double lauréate des Champion Stakes (Gr1). Elle avait

déjà produit Alvarita (Selkirk), gagnante du Prix Petite Étoile (L) puis mère

d’Alla Speranza (Sir Percy), deuxième de Listed l’an dernier, à 2ans. Alborada

a aussi donné Albaraka (Selkirk), placée de Listed outre-Manche, sur 2.200m. La

deuxième mère d’Albion était aussi une toute bonne jument de courses. Alouette

(Darshaan) fut en effet troisième des Moyglare Stud Farm Stakes (Gr1). Outre

Alborada, elle a produit Albanova (Alzao), triple lauréate de Grs1 en

Allemagne,  dont le Preis von Europa, et

Alba Mater (Sadler’s Wells), gagnante du Prix Belle de Nuit (L). On remarquera

enfin qu’Alouette est issue d’une fille de Crystal Palace, fils de Caro, le

père de With Approval. Le poulain est donc inbred 2 x 5 sur cet étalon.