Prix de pepinvast (gr3) : le jour de gloire de blingless

Autres informations / 07.04.2012

Prix de pepinvast (gr3) : le jour de gloire de blingless

Parti

couru à 5/10, le champion Esmondo (Sholokov) n’a pu enlever un quatrième Groupe

à l’occasion du Prix de Pépinvast (Gr3). C’est son fidèle dauphin Blingless

(Enrique) qui lui a volé la vedette. Deuxième du protégé de Guillaume Macaire

dans les Prix Cambacérès (Gr1) et d’Indy (Gr3), Blingless a décroché un premier

Groupe mérité, et ce, à poids égal avec Esmondo. Il a dû sortir le grand jeu

pour contrer le fils de Sholokhov et aussi Usual Suspects (Goldneyev), qui

s’est infiltré le long du rail. Au final, après 3.600m de course, c’est par

seulement un nez et une encolure que ces trois chevaux ont été séparés. Le

verdict de la course n’a certes pas consacré, une nouvelle fois, Esmondo, mais

les trois meilleurs chevaux au départ ont terminé aux trois premières places. Nous

avons également pu voir un cheval de très haut niveau en Usual Suspects. Sa

rentrée était attendue puisqu’il avait terminé troisième du Prix Cambacérès.

Et, dès son retour, il n’est pas passé loin de la victoire. En effet, la foulée

après le poteau, Usual Suspects l’emportait.

LA

RECOMPENSE D’UN LONG TRAVAIL

Il y a

un an, Blingless débutait sa carrière par une chute dans le Prix Rush. En fait,

il s’était dérobé devant la haie du pavillon. Depuis, il n’a fait que

progresser pour atteindre le haut niveau à l’automne de ses 3ans. Le succès de

Blingless dans ce Prix de Pépinvast est donc celui d’un long travail de son

entourage, comme nous l’a rappelé son mentor, Jehan Bertran de Balanda, qui

signait sa troisième victoire dans ce Gr3 : « On a bossé avec lui car il était

très difficile. C’est un cheval très qualiteux. Christophe [Pieux, son jockey,

ndlr]  lui fait confiance et c’est cela

qui fait la différence. Il s’est endurci au fur et à mesure des courses. Il est

courageux, comme il l’a prouvé aujourd’hui. On a essayé de le mettre derrière à

l’entraînement, mais il n’est pas à l’aise de cette façon, notamment à cause

des projections. » Comme à son habitude, Blingless a dirigé les débats avec

plusieurs longueurs d’avance sur Fubbs (King’s Theatre). À l’amorce du tournant

final, il y a eu un regroupement général. Usual Suspects et Esmondo se sont

postés dans le sillage du cheval de Jean-Pierre Raymond. Et, dans la phase

finale, ils se sont rendu coup pour coup, Blingless résistant à Usual Suspects

et à Esmondo.

LA

GENERATION 2008, UNE PROMOTION D’EXCELLENCE

Comme en

steeple, où les meilleurs 3ans de l’année 2011 ont confirmé ce printemps qu’ils

appartenaient à une génération excellente, les jeunes hurdlers sont du même

tonneau. La preuve dans les arrivées des deux premiers Groupes pour les 4ans,

le Prix d’Indy et surtout ce "Pépinvast", dans lequel les trois

premiers à l’arrivée ont été les trois premiers du Prix Cambacérès, dans un

ordre différent. Cela confirme leur qualité et leur constance au plus haut

niveau. Dans les mois qui viennent, on ne voit donc pas comment le leadership

de la génération des 4ans ne se jouera pas entre Esmondo, Usual Suspects et

Blingless.

LA

GENESE DE BLINGLESS

Né et

élevé au Haras du Hoguenet, Blingless est, de plus, un produit d’Enrique, qui

fait la monte dans ce même haras. Anthony Baudouin nous a raconté l’histoire de

son élève : « Three Well, la mère de Blingless, était au Mezeray, mais elle ne

remplissait pas. Ils nous l’ont donnée et je la possède en association avec mon

vétérinaire. On l’a soignée et elle a toute de suite rempli. C’est une jument

qui n’a donné que des gagnants. Elle a eu une propre soeur de Blingless. Ce

jeudi, elle a de nouveau été saillie par Enrique, à l’âge de 25 ans. »

USUAL

SUSPECTS PEUT REVER AU LEADERSHIP

Magnifique

d’état au rond de présentation, Usual Suspects faisait une rentrée attendue. En

position d’attente dans le parcours, il a fourni une ligne droite de toute

beauté. Certes, il était avantagé d’un kilo par rapport à Blingless et Esmondo,

mais il a fait quelque chose par rapport à deux chevaux qui avaient déjà couru.

Incontestablement, il peut prendre la tête de sa promotion, d’autant plus qu’il

devrait afficher des progrès sur sa rentrée.

ESMONDO

BATTU AVEC LES HONNEURS

Lorsqu’il

s’est rapproché entre les deux dernières haies, on a pu croire qu’Esmondo irait

au bout pour cueillir la victoire. Venu en pleine piste, il n’a pu bénéficier

de l’appui du rail. Malgré tout, il a longtemps fait illusion et ne doit pas

être condamné. L’an dernier, il a aussi subi quelques défaites relatives, qui

n’ont pas remis en cause sa domination. D’autant que, ce vendredi, il était

moins tonique et plus froid dans le parcours.

LE FRERE

DE TUCACAS ET DIAB’LESS

Blingless

est né pour sauter. Sa mère, Three Well (Sicyos), a gagné trois fois sur les

haies d’Auteuil. Sa soeur, Diab’less (Cadoudal), a terminé deuxième du Prix

Prince d’Écouen (L). Et son frère Tucacas (Highest Honor) a remporté une Listed

en plat, avant de gagner neuf courses en obstacles, dont une bonne partie

outre-Manche, après avoir transité dans les boxes de Marcel Rolland, pour

lequel il s’était imposé à Enghien. Plus généralement, Three Well a donné six

gagnants sur ses dix produits ayant déjà couru. Blingless est aussi le neveu du

bon Card’Son (Mansonnien), vainqueur du Prix Jacques d’Indy (Gr3) et multiple

placé de Groupe à Auteuil.