Prix des cevennes : sametegal ouvre son palmares

Autres informations / 21.04.2012

Prix des cevennes : sametegal ouvre son palmares

C’est

dans un terrain assez pénible que Sametegal (Saints des Saints) a remporté la

première course de sa carrière. Bon deuxième le jour de ses débuts, à Moulins,

le pensionnaire de Guillaume Macaire n’a pas rencontré d’opposition sérieuse

pour ses premiers pas parisiens. En deuxième position dans le sillage de

l’animateur Singapore Sling (Muhtathir), Sametegal est venu prendre facilement

la tête dans le dernier tournant. Entre les deux dernières haies, il a fait

nettement la différence, se mettant hors de portée de ses adversaires.

Sametegal devance finalement Viril Mais Correct (Assessor) de trois longueurs,

lequel précède Sainte Garde (Saints des Saints) d’un peu plus d’une longueur et

demie. Interrogé après la course, Jacques Ricou a confié : « Il avait bien

débuté à Moulins, mais il n’avait pas très bien sauté les dernières haies.

Aujourd’hui, il a mieux sauté grâce à l’expérience acquise à Moulins. Il s’est

bien réglé sur les premières haies. Il a bien respiré et sauté. C’est un cheval

qui n’a pas une franche accélération, mais qui va tout le temps et longtemps. »

VIRIL

MAIS CORRECT FINIT FORT

Longtemps

en queue de peloton, Viril Mais Correct a commencé à se rapprocher après la

haie du tournant. Il a tracé une belle ligne droite pour prendre le premier

accessit, mais sans pouvoir menacer la supériorité du lauréat. Néanmoins, le

pensionnaire de Thomas Trapenard n’a pas craqué quand Sainte Garde est venu

l’attaquer dans les derniers mètres. La course du représentant de la casaque de

Michel Sardou est donc prometteuse. Troisième, Sainte Garde a bien conclu. Il

est possible que cette pouliche au physique imposant soit plus à l’aise à

Auteuil qu’à Enghien.

LA

SOUCHE DE MOUSSU LESCRIBAA

Sametegal

défend les couleurs de Pierre de Maleyssie-Melun, qui l’a élevé en association

avec Terry Amos et Guillaume Macaire. Sa mère, Loya Lescribaa (Robin des

Champs), s’est placée sur les haies d’Auteuil et d'Enghien. Elle fut notamment

troisième du Prix Auricula. Sametegal est son premier produit. Elle a ensuite

un 2ans par Dream Well, et un yearling par Forestier. Loya Lescribaa est une

petite-fille de Montafine (Montfleur), laquelle a aussi donné Mona Lisaa

(Karkour), la mère de Moussu Lescribaa (Panoramic), lauréat d’un Prix Stanley

(L).