Prix du cher (l) : top ling retrouve ses sensations

Autres informations / 21.04.2012

Prix du cher (l) : top ling retrouve ses sensations

Listed-race

disputée sur les balais, le Prix du Cher est revenu à Top Ling (Ballingarry).

Délaissée par les parieurs, la jument d’Isabelle Nicot a créé une petite

surprise en s’imposant devant Chuchoteuse (Astarabad). Top Ling a été

attentiste une bonne partie du parcours, bien détendue à l’arrière-garde par

François Pamart. Ce dernier a rapproché sa monture au bout de ligne d’en face.

À l’entrée de la dernière ligne droite, Top Ling était encore assez loin de

Chuchoteuse, qui semblait partie pour la victoire. Mais la pensionnaire

d’Arnaud Chaillé-Chaillé a refait mètre par mètre sur sa concurrente, pour la

devancer d’une courte encolure au passage du poteau. Pierrot Bay

(Martaline)  a pris la troisième place, à

huit longueurs du duo gagnant.

UNE

VICTOIRE AU COURAGE

À

l’automne, Top Ling avait remporté le Prix Count Schomberg (L) sur les haies

d’Auteuil, suscitant l’enthousiasme de certains observateurs. Excellente

troisième du Prix André Michel (Gr3) quelques semaines plus tard, Top Ling

restait sur deux performances moyennes en 2012, terminant septième du Prix

Juigné (Gr3) et huitième du Prix Hypothèse (Gr3). À sa décharge, elle devait

affronter les meilleurs hurdlers d’Auteuil. Vendredi, à Enghien, elle s'est

réhabilitée pleinement. Son jockey, François Pamart, a expliqué : « Elle fait

bien Enghien. Elle avait déjà couru une fois ici, terminant troisième d’un

Quinté. Sa course de rentrée était bonne. Par contre, elle était mauvaise

huitième dans le Prix Juigné (Gr3). Ce jour-là, je pense qu’elle m’a tourné

autour. Aujourd’hui, elle a dormi le premier tour puis elle s’est mise à son

boulot en face. Elle est tellement courageuse que, dans la ligne droite, je

savais qu’elle irait chercher l’autre. Elle a pris de l’âge et, à l’avenir, je

pense qu’il faudra la monter plus près. »

CHUCHOTEUSE

EST ALLEE LOIN

Au côté

de l’animateur Vitray (Morespeed) pendant le parcours, Chuchoteuse a bien

failli remporter une nouvelle victoire sur l’hippodrome d’Enghien. Cette

spécialiste du plateau de Soisy est partie de loin, prenant la tête dans le

tournant final. Elle semblait aller par-dessus le lot à l’entrée de la dernière

ligne droite. Mais Chuchoteuse s’est fait ajuster sur le poteau par Top Ling.

Cette défaite ne remet pas en cause la qualité de la pensionnaire de Laurent

Postic et elle devrait logiquement continuer à suivre le programme réservé aux

hurdlers d’Enghien.

PIERROT

BAY SE PLAIT SUR LES BALAIS

Plus

connu en steeple qu’en haie, Pierrot Bay est de plus en plus performant sur les

balais. Gagnant du Prix Quomodo, devant Tom de Touzaine (Dom Alco), le jour de

sa rentrée, il prend une excellente troisième place. Le protégé de Thomas

Trapenard a pris la mesure de Vitray sur le plat. Ce dernier n’a pas démérité

dans la phase finale, après avoir mené une grande partie de la course.

UNE

FILLE DE TOPKAR

Top Ling

provient de l’élevage de Patrick Boiteau. Topkar (Arokar), sa mère, a brillé

sur la piste, gagnant notamment les Prix Amadou et de Lonchamp, à Auteuil. Au

haras, elle s’est révélée aussi très douée, produisant d’emblée Top World (Lost

World), lauréat du Prix René Bedel (L) et deuxième du Prix Max Sicard (L), en

plat. On trouve également des références en plat plus loin dans le pedigree de

la jument, puisque Tuck In (Princequillo), sa troisième mère, a produit Bolide

(Bold Lad), deuxième du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2) à la fin des années

soixante-dix.