Prix du president de la republique (gr3) : des pretendants possibles au grand steeple

Autres informations / 22.04.2012

Prix du president de la republique (gr3) : des pretendants possibles au grand steeple

Handicap

le plus richement doté d’Auteuil, le Prix du Président de la République (Gr3)

n’est pas un quinté comme les autres. Bien sûr, étant donné son allocation de

101.250 € au gagnant– contre les 72.000 € offerts au lauréat du Prix Ingré

(Gr3), disputé le 28 avril – la course est un objectif en soi. Mais il n’est

pas impossible que certains des protagonistes tentent leur chance ensuite dans

le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1). C’est à ce titre, notamment, que le

verdict de l’épreuve sera particulièrement intéressant. On se souvient que,

l’an dernier, La Segnora (Turgeon) s’imposait dans le Président, avant de

chuter, alors qu’elle n’était pas battue, dans le Gr1 du mois de mai. Cette

année, dans le haut du tableau, certains concurrents auraient leur place le 20

mai. Quart Monde (Network), qui avait également été engagé dans le Prix Ingré,

tentera finalement sa chance dans ce handicap, lesté de soixante-douze kilos.

Ses deux courses de préparation, sur les haies, sont très bonnes, puisque, la

dernière fois, il a conclu troisième de Tom de Touzaine (Dom Alco) et de Mid

Dancer (Midyan). Cheval dur, doté d’une tenue sans faille et excellent sauteur,

Quart Monde a le profil pour vaincre le plomb. Ils sont cinq autres à avoir

également été engagés dans le Prix Ingré, et à porter plus de soixante-dix

kilos. Frolon (Lavirco) a été arrêté dernièrement à Enghien, dans le Prix

Journaliste (L), mais il avait couru le Grand Steeple, l’an dernier, terminant

sixième. François Cottin a aussi laissé Peldero (Pelder), un cheval de classe,

qui avait pris la troisième place du Grand Steeple en 2009, avant de connaître

des ennuis de santé. Il s’était bien comporté pour son retour à Auteuil dans le

Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3). Guy Cherel, qui sellera pas moins de

cinq partants, alignera notamment Rushwell (Shaanmer), sixième de cette course

l’an dernier, et Cokydal (Cadoudal), qui fut l’un des meilleurs sauteurs de sa

génération, ayant battu Rubi Ball (Network) dans le Prix Edmond Barrachin

(Gr3). Enfin, Tomeho (Ungaro) s’est préparé en haies et tentera d’améliorer son

classement de 2011, quand il terminait deuxième de La Segnora…Mais tous ces

“poids lourds” devront se méfier de Saint Vivien (Turgeon), un sauteur encore

tout neuf, qui a perdu sur tapis vert son succès dans la préparatoire, le Prix

Lutteur III. C’est lui devrait rallier la majorité des suffrages avant le

verdict des 4.700m !