Prix durtain (l) : l’attraction chegei has

Autres informations / 26.04.2012

Prix durtain (l) : l’attraction chegei has

Cette

année, le Prix Durtain (L) a réuni un lot de grande qualité. Ainsi, Chegei Has

(Kahyasi) est au départ. Jument de classe en plat, elle était la dauphine de

Testostérone (Dansili) dans le Prix de Royaumont (Gr3) à Chantilly, l’année

dernière. La pensionnaire de Jean-Paul Gallorini va tenter de remporter sa

première Listed. Elle vient de gagner le Prix de l’Amiénois, effectuant une

véritable démonstration. Vite en tête, elle n’a jamais été inquiétée. Chegei

Has a probablement les moyens d’aller avec les meilleurs sur les haies, mais,

en attendant d’affronter l’élite, elle trouve un bel engagement et ne devrait

avoir aucun mal à s’imposer. Upsilon Bleu (Panoramic) vient de terminer

deuxième derrière Chegei Has. Malgré une bonne fin de course, il n’avait pu

inquiéter la lauréate. David Powell, le manager du propriétaire du poulain,

Raymond-Anderson Green, nous avait confié : « Je pense qu'il sera mieux en

steeple et sur du terrain plus lourd. Néanmoins, il court très bien et j'ai

beaucoup aimé sa fin de course. Il finit dans une belle action, et il a sauté

la dernière haie avec beaucoup de marge, comme un poulain qui avait encore du

gaz. Et puis il a reçu une très bonne leçon, ce qui était important, car il

était un peu anxieux avant la course. Quant à la suite de son programme, cela

dépendra un peu de ce que va faire la gagnante. Si elle va sur le Prix de

Durtain, nous n'irons pas sur cette course.» Finalement, Upsilon Bleu retente

sa chance face à Chegei Has. Une revanche semble difficilement envisageable

mais il devrait très bien se comporter.

RENTREE

DE KAYANOURA

Kayanoura

(Kahyasi) va effectuer sa rentrée après plus de deux mois d’absence. La

pensionnaire de Philippe Sogorb s’est révélée cet hiver à Pau, terminant à la

deuxième place du Prix Camille Duboscq (L), remporté par Land (Lando). Ses

débuts à Paris sont à suivre avec attention. Llanes (Giant’s Causeway) avait

gagné pour ses débuts en obstacle, effectués à Angers. Il a ensuite trouvé une

tâche plus difficile à Auteuil, avant de retrouver le chemin du succès à

Toulouse. Le parcours d’Enghien devrait lui convenir,  et la grande forme de son écurie incite à la

méfiance.