Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix finlande (l) : faily fair, la maniabilite en plus

Autres informations / 08.04.2012

Prix finlande (l) : faily fair, la maniabilite en plus

La

victoire de Fairly Fair (Sinndar) dans le Prix Finlande (L) ne s’est dessinée

qu’au tout dernier moment. Ce qui a pu jouer dans la balance pour la grise du

haras de Saint Pair, c’est sa grande maniabilité. Malgré un parcours à

l’extérieur, elle n’a jamais tiré et, après avoir repris un bol d’air quand les

premières ont accéléré, elle a fourni un long effort qui lui a permis de venir

régler sur le poteau l’une des deux favorites, Cheriearch (Arch). Fairly Fair

venait d’ouvrir son palmarès à Compiègne, dans le Prix Pierre Jamme (B), en

allant devant. Elle passe un cap qui lui ouvre de nouvelles portes, même si

elle n’est pas engagée dans les Grs1 du printemps. Puisque Alain de Royer Dupré

a jugé bon de ne pas le faire, on peut spéculer sur le fait qu’il possède des

pouliches encore meilleures dans ses boxes. Après la course, l’entraîneur

déclarait : « Fairly Fair est une belle pouliche. Elle vient d’un grand haras,

qui élève de façon très sérieuse. J’étais assez confiant concernant sa

condition. Mais on la testait un peu à ce niveau-là. Elle a été prise de

vitesse, mais son jockey l’a respectée à cet instant. Il lui a laissé sa

chance, ce qui lui a permis ensuite de revenir sur les autres. C’est du travail

bien fait par Maxime Guyon. Vu sa façon de faire, Fairly Fair donne

l’impression de pouvoir aller sur 2.000m sans problème. »

MAXIME

GUYON : « UNE POULICHE TRES DURE »

Maxime

Guyon découvrait Fairly Fair, qui avait été montée par Antoine Hamelin et par

Christophe Soumillon lors de ses deux premières sorties. Interrogé au micro du

cheval émetteur, le jockey racontait : « Fairly Fair est une pouliche très dure

et elle s’est montrée très courageuse. Elle a beaucoup d’abattage et quand les

autres ont accéléré, elle a été prise de vitesse. Elle va encore progresser et

aller sur plus long ne devrait pas la déranger. Elle est vraiment facile à

monter. »

UN

POTEAU UN PEU TROP LOIN POUR CHERIEARCH

Longtemps,

Cheriearch a donné l’impression qu’elle pouvait s’imposer. Au passage du

poteau, il ne lui manque qu’une tête pour qu’elle empoche sa première Listed.

Un écart minime qu’elle doit peut-être à un manque de tenue ou au fait que son

partenaire n’a pu la solliciter de façon optimale dans la phase finale. Après

la course, Luis Urbano-Grajales nous disait concernant Cheriearch : « Elle me

donne l'impression d'être plus vraisemblablement une pouliche de 1.600m. Elle a

craqué à la fin, malgré la présence de son leader. Avec son propriétaire, on va

réfléchir à la suite de son programme, mais je pense que la "Poule d'Essai"

est une bonne idée. »

BON

FINISH POUR KEEGSQUAW

Longtemps

attentiste, Keegsquaw (Street Cry) est à créditer d’une bonne note. Elle est

revenue finir fort, côté corde, après que tout se fut ouvert devant elle. Cela

a suffi pour dominer Queen Bubble (Layman), la sœur de Bubble Chic

(Chichicastenango), qui se révèle à ce niveau. Longtemps, l’arrivée de cette

Listed a été indécise et si c’était un handicap, on pourrait même dire que le

handicapeur a bien fait son travail. Même si beaucoup de pouliches n’ont pas

d’excuse, certaines sont à reprendre. C’est le cas notamment d’Azeville

(Shamadal), dont la performance est trop mauvaise pour être exacte. Brillante

Étoile (American Post) a également trop mal couru pour que son résultat puisse

être considéré comme vrai.

LA SOEUR

DE FAIRLY RANSOM

Achetée

220.000 € aux ventes d’élevage Arqana en décembre 2006, Fairly Grey (Linamix),

la mère de Fairly Fair, est issue d’une souche Lagardère. Elle a d’ailleurs

défendu les célèbres couleurs gris toque rose en course, terminant deuxième du

Prix d’Aumale (Gr3) et troisième du Prix de Meautry (Gr3) notamment. Sept de

ses neuf produits ont couru et six ont passé le poteau en tête, parmi lesquels

Fairly Ransom (Red Ransom), lauréat du Prix de Courcelles (L), troisième du Prix

Greffulhe (Gr2) de Dalakhani, mais aussi gagnant de Gr2 à Del Mar et deuxième

de Gr1 à Hollywood Park. Fairly Grey est de plus la soeur de Fair Mix

(Linamix), quadruple lauréat de Groupes, dont le Prix Ganay (Gr1), avant de

devenir étalon.