Prix geographie : rara des bois au courage

Autres informations / 19.04.2012

Prix geographie : rara des bois au courage

Rara des

Bois (Lost World) a enlevé de haute lutte le Prix Géographie. Dans un terrain

rendu collant par les pluies tombées quelques heures avant la réunion, la pouliche

de Jean-Paul Gallorini a fait la course en tête, imprimant une allure

régulière. À l’entrée de la ligne droite, son jockey, Gaëtan Masure, est allé

chercher l’appui du rail extérieur. Après le saut de la dernière haie, Rara des

Bois a semblé marquer le pas et I Want it All (Majorien) lui a porté une très

bonne attaque, lui prenant même l’avantage. Mais la partenaire de Gaëtan Masure

s’est relancée, pour s’imposer d’une longueur. Son entraîneur, Jean-Paul

Gallorini, a confié : « C’est une gagneuse. Elle est généreuse et possède une

grande action, je ne suis pas surpris qu’elle ait été devant. Elle a été bien

dressée et bien montée, ce sont les petites choses qui font la différence. Mon

autre pensionnaire [Silver Chic, ndlr] est moins généreuse. » Gagner à Auteuil

en allant devant n’est jamais facile. La performance de Rara des Bois est donc

très prometteuse. Son programme n’est pas encore défini.

I WANT

IT ALL SURPREND

Jument

modeste en plat, I Want It All a pris la deuxième place à la cote de 32/1. Ses

débuts en obstacles sont très séduisants. Elle devra maintenant confirmer.

Première pensionnaire de Guillaume Macaire à l’arrivée, Lottie Belle (Kapgarde)

s’est montrée courageuse dans la phase finale. Elle termine à la troisième

place, à distance des premiers. Montée en seconde partie de peloton, Première

Escale (Lost World) a tracé une belle ligne droite. La représentante de

l’écurie de l’Hexagone échoue au pied du podium.

UNE

NIECE D’UNE LAUREATE DU PRIX WILD MONARCH

Rara des

Bois a été élevée par Didier Grandin et Charles Antraygues, dans la Somme.

Présent à Auteuil, Denis Grandin nous a confié : « Je suis un petit éleveur. Je

n'ai que quatre poulinières chez moi, dont la mère de Ch'tio Bilote. Tout le

mérite revient à Jean-Paul Gallorini, qui a su l'amener ici en parfaite

condition. Rara des Bois a une propre soeur qui a un an de plus qu'elle. Elle

est encore à la maison, c'est une pouliche qui est beaucoup plus immature que

sa soeur. » La mère de Rara des Bois, Akthella de Sou (Ajdayt), a gagné en haies

et en steeple. C’est une soeur d’Akolita (Le Pommier d’Or), lauréate d’un Prix

Wild Monarch (L), également pour Jean-Paul Gallorini.