Prix ingre (gr3) : net lovely et rhialco: les "clayeux" marquent des points en vue du "grand steeple

Autres informations / 29.04.2012

Prix ingre (gr3) : net lovely et rhialco: les "clayeux" marquent des points en vue du "grand steeple

On

attendait la lumière à l’occasion de ce Prix Ingré (Gr3). La lumière sur ce que

pourrait être le scénario final du Gras Savoye Grand Steeple-Chase de Paris

(Gr1, 20 mai). Mais cette dernière épreuve préparatoire au Gr1 nous a laissés

dans la pénombre. Le champion Mid Dancer (Midyan) a couru proprement, pour

finir troisième, à l’occasion de son retour sur le steeple. Sur le plat, il n’a

néanmoins pas changé de vitesse, certainement moins à son aise désormais sur un

terrain éprouvant. En tête, on a assisté à un récital des deux pensionnaires

d’Emmanuel Clayeux, Net Lovely (Network) et Rhialco (Dom Alco), qui nous ont

offert une belle course. On sait qu’ils ont l’envergure de grands chevaux et

ils ont encore marqué des points avant le Grand Steeple. Lauréate du Prix Robert

de Clermont-Tonnerre (Gr3) puis de ce Prix Ingré, Net Lovely est la valeur sûre

des préparatoires. C’est elle la révélation du printemps à ce niveau.

Constamment aux premiers rangs, comme à son habitude, elle a avalé le

rail-ditch, à l’inverse de son compagnon d’entraînement Rhialco, lequel a fait

une faute au "gros d’en face". Sur le plat, le cheval de Pierre

Coveliers est venu menacer Net Lovely, et même lui prendre l’avantage, mais

celle-ci est repartie, aux abords du poteau, profitant aussi des trois kilos

qu’elle recevait de Rhialco. On a affiché "loin" ensuite pour trouver

Mid Dancer.

DIRECTION

LE "GRAND STEEPLE"

Fort de

son jumelé dans ce Prix Ingré, Emmanuel Clayeux peut être optimiste en vue du

"Grand Steeple". Ses pensionnaires devraient être redoutables dans

trois semaines. Il nous a dit : « Je me posais la question de savoir si Net

Lovely allait participer au Grand Steeple et maintenant, on a le droit de rêver

à la grande épreuve avec elle, si elle récupère bien de ses efforts. De son

côté, Rhialco est sur la montante. » Lauréate de douze de ses vingt-trois

courses, Net Lovely n’a pas connu la défaite depuis le 10 juin 2011. Son jockey

du jour, David Berra, a ajouté : « Sur la dernière, ça venait mal, et

Christophe [Pieux, jockey de Rhialco, ndlr] m'a pris un moment l'avantage sur

le plat. La jument a mis son coeur sur la piste. Mais je n'ai rien inventé, il

n'y a qu'à regarder son palmarès... » Rappelons que Net Lovely n’avait plus

couru depuis le 4 mars dernier, car elle a besoin de temps entre ses courses.

MID

DANCER SATISFAIT SON ENTOURAGE

Mid

Dancer n’a donc pu conserver son titre. Assez loin, dans le tournant final, il

n’a jamais pu inquiéter les deux premiers. Son entourage est néanmoins

satisfait de sa performance, soulignant que la "belle" est dans trois

semaines. Déception en revanche avec Polar Rochelais (Le Balafré) qui a dû être

arrêté dans le tournant d’Auteuil alors qu’il accumulait les fautes. Le terrain

est sans doute l’un des facteurs de cette mauvaise course, mais pas seulement.

UNE

SOUCHE "VUILLARD"

Élevée

par Paul Couderc en association avec Patrick Joubert, Net Lovely appartient à

une souche "Vuillard". Sa deuxième mère, Line Girl (Olmeto), a été

une championne sur le cross, discipline dans laquelle elle a enlevé ses sept victoires.

Elle a également terminé troisième du Grand Cross de Pau (L). Au haras, Line

Girl a donné Line Love (Kadalko), quatrième elle aussi de la Grande Course de

Haies paloise et gagnante de ses cinq courses sur le cross. Comme souvent, les

juments de cross font de bonnes mères de sauteurs. C'est le cas avec Net

Lovely. Mère de Net Lovely, Line Lovely (Mansonnien) est restée inédite. Pour

le moment, trois de ses produits ont couru et les trois ont gagné.