Prix jean granel (l) : la force tranquille

Autres informations / 22.04.2012

Prix jean granel (l) : la force tranquille

L’attraction

du Prix Jean Granel (L) est la présence au départ de Le Tranquille (Reste

Tranquille). Ce hongre de 5ans a fait partie des meilleurs steeple-chasers de

sa génération à 4ans, terminant troisième du Prix Maurice Gillois (Gr1). Le

pensionnaire de François-Marie Cottin est plus confirmé en steeple qu’en haies,

mais vient de montrer qu’il fallait compter avec lui sur les balais. Il a ainsi

remporté le Prix Hubert d’Aillières (L) le 25 mars. Le Tranquille devançait ce

jour-là Sable des Ongrais (Marchand de Sable) et Le Jonchet (Northern Crystal),

qu’il retrouve au départ. L’année de 5ans est toujours difficile à négocier

pour un sauteur, car c’est une année charnière pendant laquelle il faut

affronter ses aînés. Cependant, Le Tranquille a pris peu de gains en haies

l’année dernière. Il trouve donc des engagements favorables dans cette

spécialité. Après sa victoire dans le Prix Hubert d’Aillières (L), son

entraîneur, François-Marie Cottin, nous avait confié : « Il a encore une façon

un peu particulière de sauter, c'est pour cela qu'on le laisse en haies, pour

le faire vieillir. On veut le préserver et lui éviter de durs combats, contre

les "vieux". Il peut faire les deux disciplines car c’est un cheval

de classe. Je ne sais pas encore vers quoi on va l’orienter car on prend les

courses les unes après les autres.» Malgré la présence de chevaux de qualité au

départ, Le Tranquille fait figure d’épouvantail.

SABLE

DES ONGRAIS ET LE JONCHET, POUR UNE REVANCHE

Sable

des Ongrais vient d’effectuer une très bonne rentrée, terminant deuxième

derrière Le Tranquille. Philippe Chemin, son entraîneur, nous avait alors

expliqué : « Il effectue une super rentrée, d’autant que l’on est tombé sur un

cheval de Gr1. C’est un très bon élément qui fait aussi bien le steeple que les

haies. Maintenant, il va soit courir contre les meilleurs sur les haies, soit

aller sur le Prix du Président de la République. » Philippe Chemin a donc

préféré continuer sur les haies plutôt que d’aller sur le Prix du Président de

la République (Gr3). Dès lors, on est en droit d’attendre une très bonne

performance de Sable des Ongrais, qui a remporté cette course en 2010. Le 25

mars, Le Jonchet était le favori du Prix Hubert d’Aillières. Il avait terminé à

la cinquième place, mais sans démériter. Le pensionnaire de Jean-Paul Gallorini

n’avait pas fourni la même valeur que dans le Prix Juigné (Gr3), où il avait

terminé cinquième. Il est actuellement en très grande forme et une victoire de

sa part n’étonnerait personne.

OZAMO

MONTE EN PUISSANCE

Ozamo

(Alamo Bay) a toujours été très estimé par son entourage. Le poulain de

Jean-Pierre-Joseph Dubois grimpe petit à petit les échelons. Après avoir

remporté le Prix François de Poncins (L) en fin d’année dernière, à Auteuil, il

a effectué une bonne rentrée le 6 avril, sur la butte Mortemart, terminant

deuxième du Prix Guy Hunault (L). Philippe Peltier, son entraîneur, nous avait

alors confié : « Il court très bien. Le jockey [David Berra, ndlr] avait les

ordres de ne faire que la ligne droite. Je ne l’avais récupéré que depuis peu,

et il n’était pas du tout affûté. On n’est pas battu par n’importe qui : Nikita

du Berlais est une très bonne jument. » Même si le lot est relevé, Ozamo a dû

progresser depuis cette course et dispose d’une première chance.

TANAÏS

DU CHENET EST A SURVEILLER

Tanaïs

du Chênet (Poliglote) est une jument de grande classe. Après une rentrée

correcte, il sera intéressant de voir ce qu’elle est capable de faire dans un

tel lot. En théorie, elle doit lutter pour la victoire. D’autant plus que

l’assouplissement des pistes dû aux dernières pluies va l’avantager.