Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix journaliste (l) : tir au but s’invite en ligue 1

Autres informations / 03.04.2012

Prix journaliste (l) : tir au but s’invite en ligue 1

Jusqu’à

ce mardi, Tir au But (Trempolino) était un bon cheval, mais il a véritablement

franchi un palier en remportant le Prix Journaliste (L), l’un des temps forts

du printemps à Enghien. À seulement 5ans, il se positionne comme un espoir pour

les grandes compétitions du plateau de Soisy, mais pas seulement. Il pourra en

effet aller sur le steeple d’Auteuil. Sa marge de progression est intéressante,

car il ne compte que trois courses sur les gros obstacles, toutes victorieuses.

Les parieurs ne s’étaient donc pas trompés en installant Tir au But comme

challenger de River Choice (River Mist). En position d’attente, au centre du

peloton, Tir au But a profité du train élevé proposé par L’Élu (Lomitas). Ce

n’est qu’entre les deux dernières haies qu’il s’est lancé à l’attaque de

Misérable (Discover d’Auteuil), resté seul en tête, après que L’Élu a été

arrêté. Malgré un saut un peu brouillon à la dernière haie, Tir au But a pris sûrement

l’avantage sur le plat, ne se relâchant jamais dans son effort. Son entraîneur,

Guy Cherel, nous a confié : « Tir au But est un très bon cheval, il ne l’a pas

fait par hasard. Il avait tout de même gagné un gros handicap à Auteuil et il

est en progrès. Il confirme aujourd’hui sa qualité malgré son manque de métier

en steeple. Dans le tournant final, il a été un peu emmené par le cheval

accidenté, sinon je pense qu’il aurait gagné plus facilement. Nous étudierons

la suite de son programme, mais il y a évidemment le Prix Romati. De plus, il

ira sans problème à Auteuil dans les Groupes, plus tard. » Associé avec le

Haras de Saint-voir sur Tir au But, Franck Deliberos nous a dit : « C’est

presque une surprise pour moi. Il a vraiment monté un palier important et il

peut être encore meilleur. Également, je tiens à saluer Nicolas de Lageneste

avec qui j’ai Tir au But. »

MISERABLE

SE RACHETE

Arrêté

dans le Prix Solitaire alors qu’on pouvait en attendre une bien meilleure

performance, Misérable (Discover d’Auteuil) s’est réhabilité en prenant une

probante deuxième place. Lancé à la poursuite de L’Élu en face, il s’est livré

à une superbe passe d’armes avec Tir au But, mais n’a pu le contrer pour finir.

Du côté de son entourage, on était satisfait de sa performance et de la

réplique qu’il a donnée au futur lauréat.

ENGHIEN,

PAS VRAIMENT L’HIPPODROME POUR RUSHWELL

Troisième,

Rushwell (Shaanmer) a réalisé cette performance sur sa classe. En effet, selon

son mentor, Guy Cherel, le profil de l’hippodrome n’est pas vraiment à sa

convenance. L’entraîneur mansonnien nous a expliqué : « Il a été un peu débordé

dans le parcours et je ne suis pas sûr qu’Enghien soit un hippodrome pour lui.

Il court bien néanmoins. » Favori de la course, River Choice n’a pas eu son

tranchant habituel. Un peu loin dans le parcours, contrairement à son habitude,

il a peut-être été gêné par un terrain un peu faux.

AUX

ORIGINES D’ARENICE

Né pour

sauter, Tir au But a été élevé par Nicolas de Lageneste au Haras de Saint-voir.

Il est le premier produit de Maîtresse de Maison (video Rock), une bonne jument

d’Auteuil qui a gagné dans les deux disciplines d’obstacle sur cet hippodrome.

Tenice (Quart de vin), la deuxième mère, est à l’origine du bon Isidore Ranson

(Agent Bleu), vainqueur du Grand Steeple Chase de la Cépière à Toulouse et

troisième de la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3) à distance du

champion Laveron (Königsstu¨hl). Tenice est aussi la sœur d’un autre champion,

Arenice (Brezzo), qui a remporté le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) en 1996

devant Al Capone II (Italic) sous la férule de Guillaume Macaire.