Prix lord seymour (l) : la balade de solemia

Autres informations / 20.04.2012

Prix lord seymour (l) : la balade de solemia

Pouliche

de la course au papier, Solémia (Poliglote) a été intouchable dans la phase

finale du Prix Lord Seymour (L). Un peu brillante en face, elle a été cadencée

gentiment par Olivier dans la descente. Quand elle a accéléré dans la ligne

droite, il y a eu elle et les autres. Une pouliche de Groupe et les autres.

Deuxième de Vadamar (Dalakhani), l’an dernier, dans le Prix du Conseil de Paris

(Gr2), Solémia a été conservée à l’entraînement dans le but de gagner son

Groupe cette année. Elle n’a pas été épargnée par les ennuis de santé à 3ans,

mais elle a toujours montré de la qualité. Désormais, elle pourrait être revue

dans le Prix d’Hédouville (Gr3), le 8 mai, même si cette épreuve peut arriver

un peu vite d’après son entraîneur, Carlos Laffon-Parias: « Ce Prix Lord

Seymour aurait dû être placé quelques jours plus tôt. Maintenant, on compte

courir le Prix d’Hédouville avec Solémia, mais ce Gr3 est dans dix-huit jours

seulement. Si cette période de récupération n’a pas suffi, on ira sur le Grand

Prix de Chantilly directement. Son entourage a eu le courage de garder cette

pouliche à 4ans, alors que ses performances suffisaient pour entrer au haras.

C’est courageux. Il faut aussi féliciter son cavalier du matin, qui a fait un

très beau travail avec elle. Elle appartient à une famille qui n’est pas

toujours facile à gérer et il a réussi à bien détendre Solémia et à l’assagir.

»

GRIRAZ

CONFIRME

Quatrième

du Prix de la Porte de Madrid (L), Griraz (Nombre Premier) est le dauphin de

Solémia. Il n’a rien pu faire face à elle, mais il a pris ses distances avec le

troisième, le bon finisseur Tip Toe (Footstepsinthesand). Griraz domine les

mêmes adversaires que dans la Listed de Saint-Cloud, prouvant que sa

performance n’était pas seulement due à la forme de Cagnes-sur-Mer. Présent à

Longchamp, son entraîneur, Jean-Louis Dubord, nous a expliqué : « Il court très

bien et n'est battu que par une très bonne pouliche. J'aurais juste aimé qu'il

y ait plus de rythme. Mais il s'est montré courageux en contenant les attaques.

Quant à la suite de son programme, tout dépendra du climat, car il ne fait pas

sa valeur quand il fait chaud. Éventuellement, il y a le Prix d'Hédouville

(Gr3) au mois de mai, mais tout dépendra de la météo ! Sinon, nous le

reprendrons à l'automne. » Cinquième, Jo All The Way (Gold Away) court mieux

que son classement ne l’indique. Longtemps nez au vent, il n’a rien lâché dans

la phase finale.

BROOKLYN’S

DANCE POULINIERE D’EXCEPTION

Élevée

par ses propriétaires, l’Écurie Wertheimer & Frère, Solémia est une fille

de Brooklyn’s Dance (Shirley Heights), qui avait gagné le Prix Cléopâtre (Gr3)

avant de devenir une poulinière très prolifique. Son premier produit, West

Brooklyn (Gone West), est né en 1993 et a gagné deux fois. Depuis, on a pu

apprécier Brooklyn’s Gold (Seeking the Gold), lauréat du Prix de Suresnes (L),

Gold Dodger (Slew O’Gold), gagnante du Prix de la Pépinière (L), Prospect Park

(Sadler’s Wells), deuxième du Prix du Jockey Club (Gr1) et Prospect Wells

(Sadler’s Wells), lauréat du Prix Greffulhe (Gr2). Cette famille remonte à

vallée Dansante (Lyphard), née en 1981 et deuxième mère de Solémia. Vallée

Dansante est l’aïeule de beaucoup de bons chevaux comme Okawango (Kingmambo),

lauréat du Grand Critérium (Gr1), Quijano (Acatenango), top cheval allemand

gagnant de Gr1, et, surtout, Authorized (Montjeu),  mémorable gagnant du Derby d’Epsom (Gr1).