Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix polly girl (prix le parisien - b) : inspiration gagnante avec gaazaal

Autres informations / 01.04.2012

Prix polly girl (prix le parisien - b) : inspiration gagnante avec gaazaal

 « Deux mots : Olivier Peslier ! » Gaazaal a

bien gagné le Prix Polly Girl (B), mais, comme l’explique Freddy Head, son

entraîneur, Olivier Peslier a joué un grand rôle dans ce succès. « Les ordres

étaient d’attendre, poursuit Freddy Head. Mais Olivier a pris la décision d’aller

devant. C’est ça le génie des grands jockeys. » Comme il sait bien le faire,

Olivier Peslier a endormi tout le monde devant. Cette tactique a fonctionné

samedi à Meydan dans le "Sheema Classic" (Gr1) avec Cirrus des Aigles

(Even Top) et il n’y avait pas de raison que cela ne passe pas au niveau B

dimanche à Saint-Cloud. À l’arrivée, le jockey expliquait : « Les plans

n'étaient pas d'aller devant. Mais elle est vite sortie de sa boîte, en étant

bien posée sur ma main, alors je n'ai pas voulu l'asseoir, surtout que tous les

autres tiraient. Du coup, j'ai pu contrôler la course. » Au poteau, Gaazaal a

réussi à garder ce qu’il fallait pour devancer Petite Noblesse (Galileo). La

pensionnaire d’André Fabre a regagné beaucoup de terrain pour finir après avoir

longtemps attendu et tardé à trouver son action. Elle n’avait pas été revue

depuis ses débuts victorieux fin juillet à Deauville. C’est la grosse note de

la course.

GAAZAAL,

UNE POULICHE QUI N’EST PAS ENGAGEE DANS LES GRS1

Lauréate

d’une "D" à 2ans et placée de "B" – derrière la championne

Beauty Parlour (Deep Impact) – Gaazaal n’a pas été engagée dans les Grs1 par

Freddy Head. Ce dernier en a parlé, expliquant : « Gaazaal n’avait pas beaucoup

de travail, elle s’améliore et me surprend aujourd’hui, car je ne la pensais

pas capable de pouvoir supporter tout le poids de la course en allant devant

comme cela. Je ne l'ai pas engagée dans les Grs1 car je la pensais un peu juste

pour affronter le top-niveau. Des supplémentations sont toujours possibles,

aussi, on verra avec son propriétaire s’il faut aller sur ce type de course. »

Également, il faut rappeler que Gaazaal avait débuté dans le Prix de Lisieux

(F), dont l’édition 2011 regorge de bonnes pouliches (Mashoora, Cheriearch et

Reality notamment). Septième, elle n’avait rien compris avant de rapidement

mettre les pendules à l’heure. Aussi, au vu de cette victoire sur ce parcours à

2ans, son succès de dimanche ne peut être considéré comme une si grosse

surprise. Cette pouliche possède un vrai potentiel. Même si elle peut être un

peu juste dans une course comme la "Poule d’Essai", il lui est

possible de tirer son épingle du jeu dans les Groupes à l’avenir.

PEUT-ETRE

LA STAR DE LA FAMILLE

Sans

faire offense à son talent, Gaazaal ne provient pas de la plus belle famille de

Shadwell. Sa mère, Safqa (Singspiel), a gagné à 3ans et s’est placée 8 fois. Sa

deuxième mère, Shamah (Unfuwain) a également gagné une course à 3ans. C’est

mieux au niveau de sa troisième mère, Shurooq, placée de Gr2 en Italie et lauréate

de deux courses à 2ans. Cette dernière est une aïeule de Khasayl, deuxième du

Prix de Seine-et-Oise (Gr3).