Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix right royal (l) : nouveau retour gagnant pour ivory land

Autres informations / 09.04.2012

Prix right royal (l) : nouveau retour gagnant pour ivory land

L’année

2011 avait bien commencé pour Ivory Land (Lando) avec un succès dans le Prix

Lord Seymour (L). L’année 2012 commence aussi avec, cette fois, une victoire

dans le Prix Right Royal (L). Depuis sa deuxième place en 2010 dans le Qatar

Prix Chaudenay (Gr2), Ivory Land ne s’était plus testé sur 2.500m et plus. Ce

retour chez les stayers, associé à Stéphane Pasquier, s'avère gagnant. Ce

dernier nous disait : « C'est un bon cheval. Il l'a déjà prouvé l'an dernier

face à des chevaux de ce niveau. C'était une rentrée, mais il court bien frais.

Il a eu le nez au vent durant le parcours, mais il s'est montré calme et

détendu. Cela lui a permis de se dégager dans la ligne droite et de bien finir.

» Ce lundi, Ivory Land était au-dessus du lot pendant toute la course.

Rapproché en épaisseur, il a fait nettement la différence quand il a accéléré à

quatre cents mètres du but, prolongeant son effort, comme le prouvent ses temps

partiels, plutôt excellents pour une épreuve disputée sur 3.100m. Il devrait

poursuivre sur cette voie et courir le Prix de Barbeville (Gr3), premier Groupe

pour stayers de la saison, qui se disputera le 29 avril à Longchamp. Derrière

le lauréat, le stayer de classe Brigantin (Cozzene) a pris une très bonne

deuxième place, effaçant sa contreperformance du "Breeders’ Cup".

Attentiste, il s’est rapproché dans le tournant final et a bien poursuivi son

effort dans la ligne droite. D'ailleurs, il est venu au bon endroit, car

plusieurs chevaux restés en dedans on eu du mal à se faire la place. Installé

favori, Prairie Star (Peintre Célèbre) se testait pour la première fois chez

les stayers. On n’en sait pas beaucoup plus, car, pour cette rentrée, il s’est

montré brillant. Christophe Soumillon a bien tenté de venir devant et

d’endormir tout le monde, mais cela n’a pas suffi. Prairie Star s’est retrouvé

sans ressources à l’entrée de la ligne droite.

UN

PEDIGREE CONSTRUIT DANS LE BUT DE VIEILLIR

Ivory

Land a été vendu foal en décembre 2007 chez Arqana. Présenté par le haras de

Maulepaire, il a été acheté par FIPS pour 28.000 €. Élevé par feu Zakaria

Hakam, il est par Lando (Acatenango), vainqueur de sept Grs1, qui s’est

constamment amélioré en vieillissant. Son père de mère, Peintre Célèbre (Nureyev),

est lui même connu pour donner des éléments aptes à progresser tout au long de

leur carrière. Mère d’Ivory Land, Ivory Coast n’a pas couru. Elle a eu cinq

produits, dont quatre sont en âge de courir. Trois ont d’ailleurs gagné. Land

of Ivory (The Minstrel), deuxième mère d’Ivory Coast, s’est classée quatrième

de Gr3 et a pris trois places de Listeds. Au haras, elle a donné Heart of

Darkness (Glint of Gold), vainqueur des National Stakes (Gr1), au Curragh.