Prix tourbillon (d) : kemaliste pour justifier l’estime de son entraineur

Autres informations / 05.04.2012

Prix tourbillon (d) : kemaliste pour justifier l’estime de son entraineur

Yann

Porzier avait annoncé la couleur avant les débuts de Kemaliste (Shirocco). « Il

faudrait un poulain de "Jockey Club" pour me battre. » Manifestement,

il n’y en avait pas au départ du Prix de Frauenfeld (F) et Kemaliste s’est

imposé en solitaire. Engagé dans le Prix François Mathet (L), Kemaliste tente

finalement sa chance dans une course moins relevée, et doit donc pouvoir rester

invaincu, s’il veut justifier l’estime que lui porte son entraîneur. Seulement

battu par Kesampour (King’s Best), qui vient de se "promener" dans le

Prix François Mathet, Mandour (Smart Strike) possède une

""ligne"" solide. Il faudra cependant voir comment il a

évolué pendant l’hiver, lui qui avait dévoilé un physique léger à 2ans. Le fils

de Mandesha (Desert Style) est lui aussi engagé dans les classiques. Grand

Audition (Westerner), bien que devancé par Kassiano (Soldier Hollow) lors de

leurs débuts, en fin d’année passée à Fontainebleau, était la bonne note de

l’épreuve. Le poulain de l’Écurie Wildenstein avait été plus surpris que battu.

Mainsail (Oasis Dream) avait été jugé digne de participer au Prix de

Crèvecoeur, et comme certains des protagonistes de cette épreuve, il n’a pas

été revu depuis. Ce frère de Rail Link (Dansili) est parti très joué pour ses

débuts. À noter toutefois qu’il n’est pas engagé dans les Groupes… Pionner

Mountain (Dynaformer) avait lui aussi débuté dans le Prix de Crèvecoeur, et il

s’est imposé pour sa troisième sortie, à Maisons-Laffitte, devant Paraggi

(Iffraaj). Il a déçu ensuite sur 1.400m et s’essaie pour sa rentrée dans un

registre plus long.