Prix virelan : wonder charm imperial

Autres informations / 23.04.2012

Prix virelan : wonder charm imperial

Le Prix

Virelan a un palmarès éloquent. Les vainqueurs des trois dernières années sont

là pour en témoigner : Off by Heart (Kapgarde), Katenko (Laveron), Rock Noir

(Mansonnien). Les prochaines semaines nous diront si Wonder Charm (Shamardal),

gagnant cette année, aura le même avenir. Mais vu le style de son succès, il

semblerait que le fils de la championne Maia Eria (Volochine) soit promis à une

belle carrière. Le pensionnaire de Tatiana Puitg a brillamment remporté la

course devant Sidi Bouknadel (Blackdoun) et Red Slin (Denham Red). Après un

joli parcours d’attente donné par son jockey, Ervan Chazelle, Wonder Charm est

venu sur la ligne des premiers à l’avant-dernière haie. Mais il y a eu un

tassement à cet endroit et il a été gêné. Malgré cela il s’est bien relancé. À

la dernière haie, il a failli chuter, ne s’étant pas entendu avec son jockey

sur la foulée. Mais, comme tous les chevaux de classe, Wonder Charm est reparti

pour filer au poteau en vainqueur. Ervan Chazelle a expliqué : « Il y a eu

embouteillage sur l’avant-dernière haie et sur la dernière ; il a voulu

"en retaper une" alors que moi je voulais qu'il prenne l'appel.

Ensuite il est reparti sur le plat. L’assouplissement du terrain a été un plus.

Il s’était baladé en terrain collant à l’automne. Il fait partie des bons, et

il va falloir le suivre. »

UN

CHEVAL EN PLEIN PROGRES

Wonder

Charm avait créé la surprise à l’automne lorsqu’il avait remporté le Prix de

Beaugency. Pour sa rentrée le 25 mars, il avait confirmé son talent en

terminant cinquième du Prix de Marsan remporté par son compagnon d’écurie

Wonderful Charm (Poliglote), dans un lot très relevé. Son entraîneur, Tatiana

Puitg, nous a confié : « C’est bien. Sur la dernière haie, Ervan ne s’est pas

entendu avec lui, c'est pour cette raison qu'ils ont failli tomber… On ne lui

demande pas grand-chose, on le monte de derrière. Il progresse et je pense

qu’il va aller avec mes bons 4ans. » Tatiana Puitg a effectivement quelques

4ans de qualité cette année. Outre Wonder Charm, on a vu Wonderful Charm et

Catch One s’illustrer sur l’hippodrome d’Auteuil cette saison.

SIDI

BOUKNADEL SE RACHETE

Deuxième,

Sidi Bouknadel a attaqué jusqu’au bout le lauréat. Il efface ainsi sa rentrée

en demi-teinte : il avait conclu à la septième place du Prix Général de

Rougemont. Red Slin a fini tout près, à l’issue d’une bonne fin de course. Il

avait terminé devant Wonder Charm lors de sa dernière performance mais ce

dernier effectuait sa rentrée tandis que le pensionnaire d’Étienne Leenders

avait participé au meeting de Pau.

URBAIN

DE SIVOLA, LA NOTE

Urbain

de Sivola (Le Fou), élevé par Gilles Trapenard, n’a pas raté ses débuts sur sa

terre natale. Pourtant, il n’a pas bien sauté, multipliant les fautes. En dépit

de ces erreurs, le partenaire de James Reveley n’a pas lâché prise dans la

phase finale. Il termine à la quatrième place.